12 mars 2015

Le calibre 22 Long Rifle : Mythes & Réalités

Le 22 Long Rifle est, depuis son apparition, l'une des munitions les plus populaires d'utilisation de par le monde.

Elle n'est sûrement pas aussi puissante qu'une 308, mais elle est néanmoins sur le marché depuis longtemps, et ce, pour de bonnes raisons.

Cependant, beaucoup d'utilisateurs ont encore des idées fausses ou préconçues à son sujet.

Mis à part qu'elle est facile à tirer et de faible coût, est-elle vraiment une munition intéressante qui mérite sa place dans le paquetage d'un survivaliste ?



Il est courant pour un survivaliste, compte tenu de tout ce qui se fait de nos jours au niveau des équipements, armes et munitions, de se sentir un peu perdu. La distinction entre les désirs plus ou moins induits par les marchands en tout genre et les besoins réels n'est parfois pas évidente ; Couteau pliable ou lame fixe, arme de poing ou carabine, allumettes ou Firesteel, aliments déshydratés ou conserves... Pour ne citer que les dilemmes les plus courants.

Mais au-delà de ses propres désirs ou besoins éventuels, il convient d'abord de faire la différence entre ce qui pourrait être une arnaque, et ce qui fonctionne effectivement sur le terrain. Dans la plupart des cas, la réponse juste sera : tout dépend de la situation...


Le 22 Long Rifle et la survie


La munition de 22 Long Rifle à percussion annulaire a bénéficié d'un parcours sans tâche, et s'est bâtie une réputation légendaire depuis sa première mise sur le marché en 1887. Au fil des années et de son utilisation, elle s'est enveloppée de légendes incroyables en provenance de l'arrière-pays ou des hautes montagnes, dans lesquelles on l'assurait capable de descendre des ours (habituellement tirés dans l’œil), jusqu'aux mulots (habituellement tirés à la hanche). Bien qu'il s'agisse d'histoires racontées par de vieux braconniers, ou certains habitués des forums en chaise roulante depuis longtemps, d'autres "preuves" anecdotiques laisseraient à penser que le 22 LR est véritablement un calibre à tout faire. Mais qu'en est-il en réalité ?

Est-ce vraiment le calibre parfait pour la survie, doté d'un pouvoir létal pas trop élevé pour abattre de petits animaux sans abîmer trop les chairs, mais néanmoins suffisant pour justifier une utilisation tactique ?


Carabine pliable Chiappa 22 LR monocoup Little Badger : moins de 150 euros !


Il est donc important d'étudier plus en profondeur ce dont est capable cette munition dans la réalité, et, mieux encore, ce qu'elle ne peut pas faire. Bien trop souvent, nous imaginons nos propres situations de survie, revenant des bois en tenant dans les mains notre fidèle carabine 22, et sur l'épaule une gibecière en bandoulière pleine de petits animaux de toute sorte, auréolé des lueurs du soleil couchant, juste à temps pour le dîner. Parfois, on va même jusqu'à se voir avec un chevreuil, qu'on aura eu la chance de tirer entre les deux yeux.

Si l'on s'en tenait à cela, une bonne 22 LR serait sans doute la seule arme à considérer pour un survivaliste. Mais la pratique, et d'autres calibres fameux tel que le 12, sont là pour montrer que ce n'est pas le cas, et que des moyens supplémentaires devraient être envisagés, en plus de cette bonne vieille cartouche...


La X-Caliber de Chiappa - Double calibre : 22 LR + Cal 12
Disponible en France uniquement en 12 + 410 et crosse bois
(voir Chiappa Double Badger 22 / 410)


Les talons d'Achille du 22 Long Rifle


J'ai parfois entendu dire : "Si vous faites suffisamment de trous dans quelque chose, ça va forcément finir par tomber". En général, ce sont les défendeurs acharnés du 22 LR qui le prétendent, pour accréditer les vieilles légendes, ou bien encore leur nouvel achat. Bien qu'une telle règle comporte quelque vérité, beaucoup de professionnels de terrain, et plus particulièrement ceux qui ont étudié la balistique, ne seraient pas d'accord.

Un des facteurs les plus cruciaux quant à l'utilité d'un calibre est en rapport avec le "Choc hydrostatique". On peut définir celui-ci comme l'onde de choc engendrée par les projectiles à haute vélocité, qui se propage à 1/10e de la vitesse du projectile et provoque une cavité temporaire (expansion/rétractation des tissus mous au passage de cette onde de choc) dont l'importance est fonction de la masse de la balle, de sa vitesse et de son comportement après impact.


Cavités temporaire et permanente créées par une 22 LR


Le choc hydrostatique fait qu'un projectile peut entraîner des blessures éloignées du point d'impact ainsi que des effets incapacitants, en plus des dommages locaux (cavité permanente) induits par l'impact direct. Ceci par effet hydraulique dû à la mécanique des fluides sur des tissus imprégnés de liquide.

D'après la littérature dans ce domaine, une vitesse d'au moins 610 m/s est nécessaire pour délivrer un pouvoir de l'ordre du létal et constituer un coup incapacitant. En clair, vous voulez que la balle qui atteint votre cible (comestible à quatre pattes, ou non comestible à deux) soit en mesure de lui faire cesser toute activité qu'elle pouvait avoir en vue, qu'il s'agisse de brouter, d'escalader, ou de pointer une arme dans votre direction...

Les vitesses des munitions de 22 LR les plus puissantes tournent autour des 390 m/s à la bouche, avec une exception pour la CCI Stinger dotée de 500 m/s. Vous pourrez consulter les vitesses de toutes les marques disponibles sur le marché en suivant ce lien particulièrement instructif :
http://www.ruger1022.com/docs/22lrballistics.htm

Cette vitesse chute à 310 m/s à 100 mètres, soit environ la moitié de la vitesse nécessaire pour entraîner un choc hydrostatique similaire à celui causé par la plupart des munitions à percussion centrale. Énoncé de manière simple, et compte tenu de facteurs complémentaires tel que le poids de la balle et son diamètre, une munition de 22 LR n'aura pas assez de "punch" pour mettre au tapis le chevreuil que vous aviez en vue, lui offrant ainsi l'occasion d'agoniser pendant des heures ou mourir lentement après s'être vidé de son sang. Voire encore de le rendre infirme à vie, et donc le condamner à mourir de faim (une des raisons pour laquelle la chasse à la 22 est interdite).

La deuxième faiblesse tient dans le fait qu'une balle dotée d'une vitesse basse va également avoir des problèmes de précision. Bien sûr, vous aurez peut-être entendu les histoires de tireurs hors-pair capables de loger une 22 LR dans une boule de billard à 400 mètres. Mais autant le reconnaître, 99 % d'entre nous seraient incapables d'accomplir une telle prouesse au pas de tir, et encore moins dans la verte. Même les balles qui déboulent à 390 m/s accusent une flèche de 3,5 cm à 100m, et cela, sans tenir compte d'une quelconque incidence des conditions atmosphériques (vent, humidité, etc.). Avec une ogive de seulement 37 grains se déplaçant aussi lentement, la moindre brise serait capable de ruiner le coup.




Dans tous les cas, notre survivaliste ne va pas récupérer le chevreuil, sanglier ou autre ; Il va gâcher une balle et, dans certains scénarios, offrir en plus une bonne occasion de se faire repérer.

C'est pourquoi l'un des désagréments majeurs généralement associé au 22 LR est celui de sa fiabilité. Bien entendu, aucun "homme des bois" ne s'aventurerait à considérer une CZ 452, ou une Ruger 10/22, par exemple, comme des armes non fiables. De telles carabines ont largement fait leurs preuves. Mais la fiabilité d'une arme dépend aussi de la qualité des munitions qu'elle utilise. Dans ce domaine, les cartouches à percussion annulaire sont incontestablement désavantagées par rapport aux autres à percussion centrale. L'amorce, une pression insuffisante, et le contrôle qualité sont généralement les coupables...


Le 22 LR pour la défense


Si vous utilisez une cartouche à percussion annulaire pour votre défense, et que le malfaisant qui vous fait face utilise lui une cartouche de la seconde catégorie, il ne vous reste plus qu'à prier de n'avoir pas hérité d'un lot de fabrique défectueux... De toute façon, pour répéter ce qui a déjà été dit à maintes reprises dans divers articles du blog, et que certains semblent toujours ne pas avoir compris, le 22 Long Rifle n'est pas un calibre à considérer pour la défense personnelle, notamment sur courte distance.

Sa faible vitesse alliée à son faible poids (plus une densité surfacique réduite) - le tout résultant en une faible énergie (masse par vitesse au carré) - ne seront pas en mesure d'arrêter un malfaisant, surtout s'il est un peu enrobé et/ou saoul ou drogué. Or c'est cette énergie qui donne la puissance pour la pénétration, l’expansion de la balle et la destruction des tissus. Pour cela, il faut des calibres tels que les 9mm, 357mag ou 11.43. Au-dessous, vous risquez juste de vous faire passer dessus et planter au passage.

Cette énergie - dont découle la puissance d'arrêt (stopping power) - ne doit pas être confondue avec le pouvoir létal. Or c'est semble-t-il l'erreur que commettent nombre d'utilisateurs qui préconisent encore et à tort le 22 pour la défense. Il est évident qu'une balle de 22 LR bien placée peut tuer, et là n'est pas la question. Mais elle n'a pas et n'aura jamais la puissance suffisante pour arrêter un homme dans son élan.

Beaucoup de ceux qui font ainsi l'amalgame viennent de la chasse, domaine où la puissance d'arrêt est assimilée au pouvoir létal. Or il faut bien comprendre que ce n'est pas le cas pour la défense armée (civile et militaire), où l'on ne cherche pas forcément à tuer l'ennemi, mais plutôt à l'incapaciter et le stopper net dans son action.

Quant à l'argument qui veut que le 22 soit utile aux femmes au motif qu'elles ne pourraient pas encaisser le recul des calibres à percussion centrale, il est tout à fait ridicule et procède d'un machisme dépassé. Les femmes de nos jours sont capables de bien des choses, et je crois sincèrement que ce n'est pas un tir au 9mm qui serait en mesure de les effrayer. Mon amie "lady bodyguard" des Philippines, dont j'avais affiché le lien vers le site il y a quelque temps, porte en permanence un 45 à la ceinture et tire avec sans aucun problème ni état d'âme. C'est une jeune femme de 30 ans et d'un mètre soixante, qui, comme vous pourrez en juger vous-même sur la photo, est très féminine et n'a rien du cheval de remonte. A mon avis, une femme qui serait effrayée à l'idée de tenir en main un 9mm le serait de la même manière avec un 22 LR, et finirait au bout du compte par être incapable de se servir de quoi que ce soit.


Lyn dans ses œuvres.

Même ça elle a pas peur...


Aucune arme de poing ni même carabine en 22 LR n'aura jamais la fiabilité d'une arme à percussion centrale. Tous les possesseurs de pistolets dans ce calibre vous diront qu'ils ont expérimenté des incidents de tir en plus ou moins grand nombre, même avec des munitions et des armes de qualité. Sans parler de ceux obtenus avec des revolvers, qui peuvent s'avérer carrément dramatiques (balle foireuse restant bloquée dans le canon). Le genre de chose qui donne à réfléchir avant que de leur confier notre vie. Pour ce qui est de la défense personnelle, il existe de nombreuses options autrement plus viables sur le marché. Considérant les tracasseries administratives auxquelles un tireur doit répondre dans le but de pouvoir acquérir une arme de ce type, il ne me parait pas vraiment opportun de gâcher une détention pour un pistolet ou revolver en 22 LR.

Pour ce qui du travail de la précision, ceux qui préconisent le 22 en raison du faible coût de la munition oublient qu'un simple pistolet à air est tout aussi valable à l'entraînement, avec un coût encore plus abordable.

Pour clore ce chapitre, je vous propose de laisser tomber la théorie, pour nous projeter quelques instants dans une vraie situation de self-défense, en essayant d'imaginer comment les choses pourraient se dérouler. Disons que l'on se retrouve à quelques mètres seulement d'un malfaisant qui nous fonce dessus armé d'un couteau... Combien de balles allons-nous être capable de tirer, en admettant que nous ayons le temps de dégainer et le sang-froid nécessaire ? Une ? Deux ? Et s'il se trouve non pas un mais deux agresseurs ?

La réponse est que nous n'aurons peut-être la possibilité de tirer qu'une seule fois, voire sur un seul des assaillants, et encore, sans parler de la probabilité de l'atteindre... Personnellement, et si je ne devais tirer qu'une fois, je préférerais lâcher du 9mm ou du 45, plutôt qu'une petite balle de 22 Long Rifle. Et pour être tout à fait franc, je me sentirais encore mieux si j'avais en main du 44 magnum dans une telle situation...


Pourquoi le 22 Long Rifle est nécessaire


Les deux points faibles majeurs, ainsi que les considérations que nous venons d'évoquer, sont là pour nous rappeler que le fait de considérer le 22 LR comme une panacée serait une erreur. Il n'existe aucune approche globaliste dans laquelle un calibre unique pourrait convenir à tous les usages. Chaque munition possède ses avantages et ses inconvénients, et le 22 LR ne constitue pas l'exception.

En cela, il possède aussi des qualités notoires, et elles sont nombreuses...

Un aficionado du 22 LR va vous rire au nez si vous lui parlez de la somme que vous avez consacrée à l'achat de votre stock de munitions à percussion centrale. C'est probablement là que réside l'avantage majeur de cette bonne vieille munition. Pouvoir dépenser moins de 20 euros pour un "pavé" de 500 cartouches est la raison pour laquelle tant de tireurs l'apprécient, lorsque tous les autres au pas de tir en sont à compter leurs coups avant de repartir à la maison.

D'un point de vue survivaliste, pouvoir transporter 1000 cartouches de quelque calibre que ce soit est toujours une perspective intéressante. Le cinquième de cette quantité en 308 pèse déjà un âne, alors qu'il ne s'agit guère plus qu'un demi-kilo pour les premières. La 22 LR est une petite cartouche sans trop de douille, de plomb, ni de poudre...




Pour ce qui est de la chasse, le fait que la cartouche de 22 LR ait une faible vélocité peut être considéré parfois comme un atout. Sans la présence du choc hydrostatique, la viande ne se dégrade pas autant sous le coup de la pénétration. Autrement dit, vous pouvez espérer prendre un lapin en entier, là où du 223 ne laisserait rien d'autre qu'un tas de chair en vrac.

Tout cela fait que le 22 LR est la munition la plus vendue dans le monde. Dans un scénario de chaos, vous pourriez avoir du mal à remplacer la crosse d'un vieux Lebel, mais en fouillant un peu, il serait possible de trouver des pièces de rechange pour une 22, et probablement les munitions qui vont avec.


Le but du 22 Long Rifle


En résumé, on ne devrait pas attendre d'une 22 LR qu'elle remplisse les mêmes fonctions que d'autres armes ou calibres mieux adaptés suivant les cas. D'un autre coté, il ne faudrait pas non plus s'attendre à récupérer la totalité d'un lapin tiré à la 30-06, c'est-à-dire le genre de gibier que l'on pourrait - éventuellement - espérer rencontrer dans une scénario de chaos.

Celui qui aurait dans l'idée de prendre sa 22 et d'aller vivre dans les bois du produit de sa chasse, se trompe passablement. Il faut une certaine expertise pour chasser de quoi survivre, et notamment du gros, ce qui signifie qu'une carabine à percussion centrale est absolument nécessaire sur le long terme.

Si le survivaliste espère vraiment rester fidèle à ses choix, il lui faudra alors plus qu'une simple carabine en 22 LR. Il devra aussi être capable de poser des pièges, récolter quelque espèce végétale, se loger, se chauffer et tout le reste pour vivre à peu près décemment son désir d'autonomie.

Pour conclure, on pourrait dire que le 22 LR est un calibre fantastique pour la survie, mais il ne devrait sûrement pas constituer le choix unique dans ce domaine. Et encore moins dans celui de la défense personnelle ! Pour le reste, il ne tient qu'à vous de l'inclure ou pas dans votre sac d'évacuation, ou sur vos râteliers...

93 commentaires:

  1. N'étant pas chasseur, je ne ferais pas de commentaire sur ce sujet.

    Pour avoir constater qu'un bras arraché par une balle de 14.5 n’empêche pas un combattant de charger, il est clair que vouloir stopper un "nuisible" au 22 relève de l'exploit ou alors on s’appelle "Langelot agent secret" (bibliothèque verte) pour lui coller la balle en pleine tête.
    Pour le tir de défense à l'arme de poing, je le trouve intéressant, en plus du faible cout des munitions pour deux raisons :
    - Acquisition des munitions illimitée en France donc aucune limitation en nombre de séances d'entrainement ;
    - Beaucoup plus réaliste que le pistolet à air (j'ai un CZ75 en airsoft) pour les sensations (recul, bruit, manipulation,...), il est un excellent moyen de faire du drill, du drill et encore du drill. L'aisoft étant très bien pour faire du drill dans son jardin sans risquer de flinguer le chat.
    Pour le tir à l'arme d'épaule (surtout en semi-auto), la aussi je le voie comme un bon moyen de faire du drill et de travailler la mémoire musculaire.

    Après, je suis bien conscient que cela dépend de pouvoir accéder à une détention et du budget de chacun. A mon sens, pour les petits budgets ayant droit à une détention, l'achat d'une arme de point en 22 (environs 350 E pour le SIG mosquito sans silencieux) est un investissement très rentable pour l'entrainement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Faire du "drill" avec une arme autre que celle que vous utiliserez le jour "J" est une erreur de débutant.

      Conseiller l'utilisation d'un air-soft est une faute.

      Si vous voulez faire des économies tirez moins mais rationalisez vos fameux "drills" et ne tirez qu'avec l'arme qui vous servira....

      Quand à acheter un 22 LR "Mosquito" pour économiser, sachez que vous trouvez du Glock 19 (ou 17)première main pour le même prix...(même catégorie de détention)

      Bonne continuation

      Supprimer
    2. Que d'affirmations péremptoires dans votre commentaire.
      Il est dommage que vous ne développiez pas d'argumentaire. Cela permettrait aux lecteur de ce blog de ce faire une opinion.

      Supprimer
    3. D'autant que l'airsoft est un excellent entrainement au combat. Les coups font suffisamment mal pour qu'on apprenne rapidement les réflexes d'avoir "peur" de s'en prendre une, et comment l'éviter dans son comportement.


      Si beaucoup de force armée le pratique à l'entrainement (ou au paintball, la différence n'est pas énorme), c'est sans doute a considérer.

      Et cela permet, entre autre, de manipuler des armes en toute sécurité si on a une réplique de la grande.

      Supprimer
  2. Bonjour à tous
    je suis votre forum depuis un certain temps et je le trouve passionnant mais je suis un néophyte en matière de survie ... cependant en faisant une synthèse de ce que j'ai lut dans son ensemble voici ce que je choisirais précisant que ma femme et moi sommens tireur sportif.
    1) Un ladysmith qui tire de la bosquette ou de la 22 short catégorie << D2 donc détention libre >> en général un lapin se tire à 10 m et une Cz silence pour un petite chasse discrète : surtout ne pas attirer l'attention d'un nuisible.

    2) plusieurs Navy 1858 avec un bon stock d'amorces, de poudre noire et de balle
    a) le choisir en inox car la poudre noire est très corrosive également conserver ses amorces dans des boites étanche avec un bon choit de pièces détachés ... cheminée, barillet, ressorts et autre

    3) deux winchester 44 mag assortie de tout ce qui va avec ... (stock important bien sur).
    arme fiable si on l'entretient correctement et qui possède un pouvoir stoppant suffisant
    << version longue pour monsieur, version courte pour madame >> cela suffira je pense à dissuader des néfastes d'approcher trop près.

    4) chois du 44 magnum justifié par le fait que, en raccourcissant les douilles fatiguées du collet elles peuvent devenir du 44 russian qui est classé D2. ceci en complément de n° deux.

    ayant la chance de vivre dans un hameau de cinq maisons isolée en campagne, qui étaient la constituante d'une ancienne ferme fortifiée, et à la lecture de votre blog nous somment en train de reconstruire les murs de jonction entre les maisons.
    une chance aussi en s'entend bien toutes les cinq famille et on a pris l'habitude de tout mettre en comment depuis trois ans peut être que ce sera notre chance.

    5) Si je ne parle pas des calibres douze c'est que si ma femme et moi ne chassons pas,
    ce n'es pas du tout le cas de nos voisins et amis dont les stocks sont époustouflant .

    Tout ceci étant, je souhaite ne pas connaitre de guerre civile ni quoi que ce soit du même genre pas plus que je ne le souhaite à qui que se soit .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      A la lecture de votre intervention, il me semble que vous faites une assez énorme erreur dans le choix d'armes a poudre noire pour votre défense personnelle....

      La mise en oeuvre de ce type de matériel est bien trop fastidieuse et la fiabilité bien trop aléatoire, pour espérer survivre à un combat moderne...

      Supprimer
    2. Bonjour à vous

      les étuis ne sont pas éternel c' est pourquoi dans une logique qui m'est propre
      j'inclus la poudre noire qui est facile à fabriquer lorsqu'il n'y a plus rien c'est le B A ba de la chimie amusante ;
      mes chois sont également fait en fonction des possessions de notre petit groupe je ne parle pas non plus de que nous utilisons au stand de tir
      de plus je ne suis pas un spécialiste de la bagarre donc je suis obliger de me référer aux expériences d'autre que moi ...
      << je n'ai pas la science infuse lol >>
      et puis un navy 1858 peut toujours servir pour récupérer quelque chose de plus hi trois fois
      peut être que que vous avez raison et que je fait une erreur de chois mais tant pis, << dans l'absolu il vaut mieux utiliser ce que l'on maitrise bien >>
      très cordialement à vous

      Supprimer
    3. - fastidieuse et la fiabilité bien trop aléatoire, pour espérer survivre à un combat moderne...

      Laisse moi rire tu tir souvent à la PN ?
      Perso je tir déjà avec donc forcement cela constitue mon arsenal, je suis d'accord que si on te prend par surprise la nuit et qu'il n'est pas charger, il faut soit courir vite soit prier très fort.
      En revanche en cas de chaos il serais charger en permanence, avec plusieurs barillet fait a l'avance et graissé pour les stocké j'ai tiré des barillet qui avais 1 an de stock sans aucun problème.
      Donc pour moi en cas de chaos le PN reste une arme viable tout autant qu'une autre. De plus les PN de nos jours sont d'une qualité et précision très similaire aux armes moderne.
      Perso j'ai autant confiance dans mes PN que dans mon 12 qui pourrais très bien après 15 ans de stock avoir des problèmes de tir (niveau des vielles cartouches)

      Supprimer
  3. Bonjour,

    Il n'existe aucune arme polyvalente.

    Il faut distinguer survivalisme et survie.

    En réelle situation de survie il faut vous assurer que votre bilan énergétique reste positif, c'est a dire que chaque action que vous allez faire vous apporte plus d'énergie que vous allez en dépenser pour mener cette action.

    Il est hors de question de lâcher un coup de douze pour pouvoir vous nourrir alors que vous êtes fatigué, blessé peut-être.
    Et quid du transport de l'arme et des munitions qui pèseront dans ce cas bien plus lourd que leurs masses réelles
    Le seul calibre non traumatisant qui vous permettra de vous nourrir est le 22LR qui assurera subsistance jusqu'à des animaux de tailles convenables (rats,lièvres,écureuils etc...)

    A moins d'être une bête de concours entrainée, le 44 mag n'est pas adaptée(ainsi que le 22) en défense personnelle de par le recul engendré par les masses en mouvement, la difficulté de doubler sur un hostile et la capacité de feu réduite des armes qui chambrent cette cartouche vous limitant en engagement multiple ou en saturation dès que vous progressez en binôme.

    En ce qui me concerne, je préfère être loupé par une 44 que touché par une 22 ....

    Entre la non-polyvalence des armes, la complexité et la diversité des situations de crise potentielles, nous pouvons apprécier au travers des différents article de ce blog que la gestion d'une crise est loin, très loin d'être si évidente.

    Cordialement

    RépondreSupprimer
  4. alors que penser du 17 hmr ? c'est bien du calibre 22,bon le prix des cartouches n'a rien à voir ,mais le résultat a l'impact non plus,vos avis seraient les bienvenus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,

      Le 17 HMR n'est pas un calibre 22 mais un calibre 4,5....Etuis de 22 mag retreint.
      Excellent calibre Vitesse initiale très élevée, flèche de 20 cm a 200 mètres, environ 120cm a 300 mètres. Très sensible au vent.
      Balistique terminale interressante qui permet de traiter un animal type marcassin....
      CZ propose une carabine permettant par simple changement du canon(et du chargeur) de pouvoir tirer du 22 LR et du 17 HMR(voire aussi du 22 Mag) sur la même base.
      Le recul ressenti est sensiblement le même que celui du 22 mais la cartouche vous permet une allonge de 100 mètres supplémentaires.
      Deux point négatifs:
      -Le tarif des cartouches
      -La relative rareté des munitions, ce qui en fait pour l'instant un calibre(sauf réserve conséquente) peu adapté au survivaliste

      Supprimer
    2. le 17 hmr est une munition de varmin (destruction des petits nuisibles) très précise, qui déchiquette à l'impact, donc pas très adaptée pour la chasse aux petits animaux. Même si les blessures sont spectaculaires, au vu de ce qui a été écrit précédemment (article et anonyme 12 mars 9:30), elle n'a pas la capacité de stopper la charge d'un homme à courte distance. Pour cet usage, reste la décharge de chevrotine, la baïonnette et pour ceux qui le peuvent le pistolet avec un calibre adapté.
      En revanche, cette arme, en raison des blessures effroyables qu'elle inflige, pourrait trouver sa place dans des combats à moyenne distance (100 à 200 voire plus pour les experts) sous réserve que la vitesse du vent n'excède pas 30 km/h. ISSC austria a sorti un modèle à réarmement linéaire autorisant des cadences de tir élevées sans perdre la visée.
      Cordialement Seb

      Supprimer
  5. Votre article est très intéressant Pierre. Je n'ai rien à dire, sauf que pour l'entraînement, je préfère en effet m'entraîner avec du .22LR qu'avec un pistolet à air comprimé. À moins de recharger, je ne préfère pas trop driller avec mon 9mm, le calibre .22LR est donc une bonne solution selon moi.
    Denaenor.

    RépondreSupprimer
  6. La survie n'est pas que l'autodéfense et le tir sur petits lapins.
    La survie peut être aussi l'attaque, avec une arme discrète, silencieuse, efficace utilisée par les maffias pour tuer d'une seule balle en pleine tête à bout portant.
    Pas besoin de dégainer super vite quand on prend l'initiative de distribuer les coups, qu'on décide du moment de l'attaque.

    La survie dans les pires conditions, c'est aussi les peuples civilisés occidentaux comme les russes qui bouffaient les cadavres lors de la seconde guerre mondiale dans les villes assiégées par les nazis.

    Le 22, j'aime.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Quand vous êtes en situation de survie (la vraie, pas la survie de salon a la Bear Grills, bière a la main assis dans le canapé) deux cas de figure principaux:

      Soit vous êtes en territoire non-hostile et je ne vois pas pourquoi vous "distriburiez des coups"

      Soit vous êtes en territoire hostile et dans ce cas vous faite le canard avec pour seul objectif le franchissement des lignes ou l'atteinte du point d'extraction(ce qui veut dire que vous n'etes pas seul..)

      Si le territoire hostile devient global, je peux vous garantir que votre seul objectif sera de trouver le moindre havre de paix et que vous oublierais bien vite vos velléités belliqueuses au profit d'un profil le plus discret possible

      A part dans une grande production hollywoodienne je vous vois assez mal commencer a "dessouder" tout ce qui bouge dans votre environnement immédiat....

      Supprimer
    2. Bonjour
      Je rejoins votre analyse,je pense que certain confonde "monter au front" et survivre!pour ma part une 22lr feras bien l'affaire pour de la survie s'il on entend par la se mettre à l'abri et se nourrir car si vous devez fuir peu importe la taille du calibre le simple faite pour l'assaillant d'entendre des coup de feu dans sa direction le forceras a s'abriter vous laissant le temps de fuir ou du moins d'augmenter la distance entre vous et lui.apres chasser avec du 22 si on ne cherche pas à tirer du mouflon a 500 m mais plutot du petit gibier qui seras certainement plus abondant devrais faire l'affaire apres quoi que l'ont en dise le 22lr Est une arme létale d'une grande autonomie niveau transport de cartouche ,silencieuse légère et maniable et surtout accessible pour une personne qui n'a pas de permis apres si vous comptez en découdre avec autrui il voudrais mieux mettre en pratique ce qu dit l'article

      Supprimer
  7. Bonjour à tous ... ;o)) ...

    Rien à dire sur l'article ... tout y est !!! ... comme d'hab ...

    Juste mon point de vue sur l'ensemble du paragraphe concernant le Navy 1858 ... et sur celui qui le suit en contre.

    Tout ne peut pas se dire partout et devant tout le monde, mais je comprend tout à fait la démarche initiale à lisant entre les lignes ... 1°) le fait de passé d'un 44 RM à un 44 RUSSIAN prouve déjà que la personne s'y connait et pratique le rechargement. Quand on en est là, on sait très bien, en rallongeant un peu le budget, d'un coup de souris sur le net, comment passer d'un 44 PN à un 44 Cowboy et c'est plus la même !!! .... 2°) Je sens au travers du texte un souhait de rester au maximum avec des armes non déclarés car hors législation. et ceci en toute légalité ... ce qui n'est pas si con !!! Qui plus est quasiment qu'un seul calibre pour revolver et carabine ... c'est beaucoup plus simple niveau stocks pour le rechargement !!! Donc je trouve la démarche de cet inconnu assez maligne, voir pleine de bon sens ...

    Je vous souhaite une bonne continuation ... A plus ... ;o)) ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Raccourcir une 44 Mag en 44 Russian ne veut pas forcément dire que l'on sait recharger.
      Passer d'une arme a poudre noire à une arme à cartouche métallique suppose le changement de barillet impossible à importer.
      Il n' y a aucune arme que vous achèterez chez un armurier qui sois "hors législation".
      Les Cat D dont relève le 1858 font l'objet d'une déclaration par le dit armurier et d'une inscription sur son livre de police.
      Si vous souhaitez une arme "hors Législation" il vous faudra employer des moyens illégaux qu'il est hors de question d'encourager et qui vous poseront des problèmes bien plus grands que de passer par une demande d'autorisation...
      Avoir un seul calibre c'est comme n'avoir qu'une testicule..il n'existe aucun calibre polyvalent.
      De par le monde, je ne connais aucune armée moderne, aucun garde du corps, aucun membre des forces de l'ordre, aucun truand et encore moins de terroristes qui utilisent des armes à poudre noire...
      Sont-il tous des imbéciles?
      Le démarche du revolver simple action à poudre noire pour la défense personnelle n'est pas maligne, elle est tout simplement inepte et suicidaire, surtout au regard des arguments(hors législation,conversion,calibre unique...) avancés....

      Supprimer
  8. bonjours a tous.c est curieux cet éternel débat 22 LR et autre cartouches de faible puissance ,face a des calibres plus conséquents.et encore plus curieux ce mythe de la chasse en période de chaos total .EN CAS DE BORDEL GÉNÉRAL PERSONNE N IRAS CHASSER QUOI QUE CE SOIT ET AVEC QUEL CALIBRE QUE CE SOIT AU RISQUE DE NE JAMAIS REVENIR.ensuite toute arme a feu ou autre fait mal de par sa destination, il s agit donc d optimiser autant que faire ce peut l armement disponible .exemple un vulgaire coup de 22 bosquétte tirer par un pistolet de cycliste a 2,50 m sur un malfaisant armé d un couteau ou autre arme blanche lui crée immédiatement un petit ennuis de santé et un début de problème,a condition que le coup soit tiré a l abris d un obstacle qui ne lui permet pas d arriver au contact physique .donc un obstacle suffisant entre vous et disons un zombi ,permet de réutiliser toute une gamme d armes désuètes et plus ou moins anorexiques car chaque blessures devient rapidement un très gros sou ci pour le, les zombis ou autres craignant une crise de saturnisme,(humour) .une carabine 9 mm Flaubert ,correctement utiliser n est certes pas un calibre 12 ni un famas,mais peut en surprendre plus d un avec des cartouches a plomb en plus de celle a balles.la 22 LR a donc un très bon potentiel si comme le reste elle est utiliser en circonstances le moins défavorable possible ,au bout de quelques mois de bordel et sans ravitaillement extérieur (a Sarajevo les bosniaques étaient ravitaillés de l extérieur ) le nombre de malfaisants seras encore conséquent mais les munitions disponibles en très nette diminution ,chez eux comme chez nous .a ce moment la même des tromblons a poudre noire et autres arquebuses aurons encore leur mots a dire face a des gens qui ne manquerons jamais d armes blanches et autres objets contondants .Z

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Il me semble que vous connaissez assez mal les comportements d'un être humain tenaillé par la faim ou poussé dans ses retranchements.
      Je peux vous garantir que vous sortirez sous la mitraille pour troquer le moindre truc mangeable....Soit vous risquez de ne pas revenir....en restant sur place vous êtes sur de mourir...votre choix?
      Avez vous vu et connaissez vus le comportement d'un "Zombie"?
      Avez vous vécu à Sarajevo lors des évènements?

      Supprimer
    2. salut,anonyme 13 mars 17:27 . pour Sarajevo non je ni étais pas ,mais je connais quelqu’un qui étais sur place sans faire parti des belligérants .d un coté des assiégeants possédant armes lourdes et artillerie ,ravitaillés en gros par la Serbie et moins nombreux que les assiégés,eux mêmes ravitaillés (mal) par divers pays avec la complicité tacite de forces sensés séparer les forces en présence . en ce qui concerne les zombis indigènes le troc éventuel reste une option risqué (mais bon) .quand aux zombis allogènes que les philosophes essaient (le troc)pour voir ???????. le topic parle ici de la 22 LR et par extension d autre pétoires de son utilité ou pas en cas de gros kk .je dit simplement qu aucune armes a feu ou autre n est a dédaigné ,pour la bonne et simple raison que sans ravitaillement extérieur les munitions classique vont plus ou moins rapidement faire défaut a tout le monde .que le calibre 12 et autres deviennent de simple gourdins et les 44 mag ,9mm,357mag etc de simples marteaux !!! a ce moment la même une arquebuse a mèche devient pertinente si bien utilisée !!!! amicalement Z

      Supprimer
    3. En effet il vaut mieux une 22LR voire une 9mm que des cailloux, c'est un peu plus dissuasif cependant son utilité principale serait surtout alimentaire (par ex. pour tuer les chats des voisins dans un relatif silence).
      Contre un zombie et au milieu du chaos, ce n'est pas ce calibre que privilégiera un survivaliste averti, pour toutes les raisons ci-dessus...
      S'il n'en reste qu'un, rien ne vaut un 12 ; et à 40€ les 250 cartouches (de ball-trap, plomb 7-1/2) cela reste abordable.

      Supprimer
  9. Bonjour à tous, au fil du temps, en faisant le bilan, je retiens personnellement, que le panel d'armes pour lequel j'opterai se réduirait aujourd'hui à ceci :
    1 du douze , un juxta robuste, un juxta scié, et peut etre un pompe, mais le fait qu il doit etre rayé en France.... bof. au final en sachant bien gérer son environnement et son arme, ses déplacements, son stress etc, un deux coups rustique me semble etre une bonne base
    2 une carabine avec un gros calibre 7 62 , 7 5 , 308 , 300 , etc au choix, pour du tir puissant , plus loin
    3 et la petite 22 ( cz 452 , 455 )
    pour ne parler que des armes à feu.
    le douze reste au final notre meilleur ami je crois..... pour les courtes et moyennes distances, balles , chevrotines, plombs petits ou moyens, il fait beaucoup de boulots différents, on peut tuer du petit gibier sans trop l abimer, mais aussi du gros, et aussi stopper des agresseurs , avec un juxta et un autre scié, pour palier à l absence d arme de poing...
    le 22 au final .... si il est si peu utile alors le fait que les munitions soient peu chères et légères n est pas vraiment un point fort si elles sont inutiles .... dégommer un lapin on peut le faire avec du petit plomb de douze, après le 22 est discret .... voilà le point que je retiendrai , si j avais accès à une autorisation préféctorale , je ne l utiliserai évidemment pas pour un pistolet 22, mais si j avais accès à beaucoup d autorisations alors je n hésiterais pas à prendre un pistolet en 22 MUNI d un filetage pour un silencieux.... car pour certains ""boulots"" là ça pourrait devenir très utile je pense , vraiment.... Mais n ayant pas accès aux autorisations, comme pas mal d autres je pense.., ce sera un juxta, un juxta scié, un k31 , et une cz 455, je pense qu avec ça on a déjà une bonne base polyvalente ....
    Bonne continuation tout le monde, et merci pour le blog !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tout à fait d'accord avec vous pour l'utilité du calibre 12. Le gros calibre type 7,62, 30-06 ? C'est un plus si vous avez les moyens et le pas de tir idoine. Pour la 22 et sa discrétion, jetez un oeil aux opérations de Tsahal (opération Colère de Dieu)...la Ruger 10/22 est toujours en dotation chez les Israéliens, et son usage semble similaire à celui du Remington Nylon 66 utilisé notamment par le MACV-SOG...ce qui prouve l'efficacité du .22LR dans un cadre d'emploi bien précis.
      Denaenor.

      Supprimer
    2. Entièrement d'accord avec vous deux.

      Supprimer
  10. La chasse au 22, pourquoi pas, mais pour du petit gibier, un bon collet et pendant ce temps on peut être utile ailleurs.
    Je suppose que la chasse en temps de chaos ne se fera pas seul, comme en temps de paix et donc quelle sera la place du 22 dans un contexte très différent?
    Pour avoir vu des blessures à la 22, ben le blessé avait pas l'air de trop mal le vivre.
    Comme je suis un idéaliste, je vise la puissance d'arrêt et la sidération (La discrétion, je m'en fous un peu) entre le tir de précision et l'appui, bref un truc impossible.
    cc

    RépondreSupprimer
  11. Encore un bon article. Merci.
    Oui le 22 est plutôt faible c'est indéniable, mais il à toute sa place dans un ensemble.
    Personnellement je tire beaucoup avec ma 22 sur de petites cibles sans chercher le 10 mais pour faire rapidement une acquisition ce qui me semble très important dans le contexte décrit par ce blog, je fais aussi cet exercice avec mon calibre 12 mais à 1 € la balle je me rends vite compte de l'utilité du 22.
    Mais au delà de problème budget , la question que je me pose est la suivante:
    22 faible (très faible)
    12 puissant (très puissant)
    Que puis-je intercaler entre les deux, en restant dans les catégories C ou D ?
    J'attends avec impatience vos avis éclairés. Merci par avance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand les lumières vont s'éteindre il n'y aura plus de catégories !
      En attendant nous avons déjà le marché libre, et le troc entre nous.
      Que puis-je intercaler entre un trop faible et un trop puissant me semble une mauvaise façon d'aborder nos besoins : 1/ J'ai un besoin de moduler mes projectiles ? Le cal12 peut tirer du très puissant bien sûr, mais aussi du 24g et 28g. Et je fais les mêmes exercices à 0,14 euros par coup. L'ami Mirador l'a fort bien vu le douze juxta scié reste au final notre meilleur ami..... pour les courtes et moyennes distances, WAX-slug, chevrotines liées, plombs petits ou moyens, il fait presque tous les boulots différents.
      2/ J'ai un besoin de rapidité à très courte distance ? un Glock 19 ou 26 est plus vite sorti que le lupara
      3/ J'ai un besoin de me défendre en attaquant silencieusement ? le cal22 fileté peut suffire mais d'autres calibres admettent aussi le modérateur de son
      4/ J'ai un rare besoin de tirer à plus de 300m ? le Mosin Nagant ou K31 font le job
      etc ... à chaque besoin une solution s'offre. Bob

      Supprimer
    2. Bonjour,

      Il existe une foultitude de possibilité a "intercaler" entre vos deux armes...
      S'agissant que d'une Cat C (oubliez le D) vous ne pourrez qu'acquérir une arme longue....
      Le choix est très vaste et dépendra de votre cahier des charges, ( oubliez les munitions à un euro.....)

      L'armement est un budget, vouloir a tout prix s'équiper, s'entrainer et tirer pour rien exposera le quidam survivaliste à de très grosses désillusions....

      Bonne préparation

      Supprimer
    3. Je vous ai répondu mais pas par ce biais ... directement sur le mur ... désolé ...

      Supprimer
  12. En théorie la question peut se poser ,en pratique la chasse a laquelle beaucoup croient est une grande illusion et se résumera a du très petit gibier et pour pas longtemps (hormis le rat).Les chasseurs actuels ont des plans de chasse et de protection de la faune quoique en disent certains,en cas de chaos , terminé tout ça , se sera du chacun pour soi et pratiquement très vite plus rien pour chacun.Donc en raisonnant en terme de budget, actuellement le plus simple c'est le 12 et le piègeage (discret) une 22 avec des munitions les plus silencieuses possibles,après ça devient du luxe,une bonne vieille 9 mm avec cartouches a plomb de chasse est assez silencieuse et tape les merles et autres jusqu'a 25mètres sans soucis, essayez avec une 22! il ne s'agira pas de concours de tir mais de pouvoir manger,les ratés seront interdits,d'ailleurs il y a plus de ressources dans nos rivières que dans nos forets,a quand un article sur la pêche ?

    RépondreSupprimer
  13. Pour l'Anonyme du 13/03 à 10:35 ...

    Bonjour,

    Entre la 22 lr et le 12 ... Y a quoi ???

    Si c'est pour chasser du petit gibier lapin, ragondin, petits volatiles ... etc ... tu as le 410 (cartouche) !!!

    Si c'est pour chasser un peu plus gros, petit cochon, chevreuil, l'homme (lol) ... etc ... tu as le 44 RM, le 30.30 ou le 243 W (balles) ... la munition en 44 RM de chez Winchester est ce que je trouve de moins chère dans cette catégorie ...

    Après y a plus gros ... y a toujours plus gros !!! ... Mais bon ... pour en faire quoi ?!?!?

    J'ai bien une 300 WM avec lunette ... mais ne m'en sers jamais pour chasser !!!

    Mais pour ceux à qui le 410 suffirait ... je me permettrai de leur conseiller le mixte de chez Savage qui fait 22lr & 410 aussi appelé le model 42 ... pour ma part j'ai un vieux model 24 qui fait 22 lr et cal.20 ... j'adoooooore !!!

    En espérant avoir su vous aider ... cordialement ...

    RépondreSupprimer
  14. le 22 LR reste mortel quand c'est précis. j'ai un oncle qui a était tué avec une balle de 22 en pleine tête.

    ça reste discret coté bruit alors avec une lunette ça peut faire du boulots.

    les révolvers 1858 sont pour moi une bonne option. pas de détention et c'est aussi puissant que du 9 mm. avec l'entrainement on fini par bien grouper. la refonte de balle ne nécessite pas de plomb durcit et pas de matos comme pour recharger une cartouche métallique.

    après chacun fait selon son feeling et chaque situation sera différente.

    comme toujours un article avec des commentaires très intéressent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Si chacun fait comme il veut, certains calculeront en base huit, les autres en binaires et vous pourrez jeter vos calculettes en décimales.

      Concernant le rechargement, j'aimerais bien vous voir uriner sur un tas de paille ou gratter les mur de votre cave pour récupérer les quelques miettes de salpêtre inutilisables pour élaborer votre première charge...

      Il ne vous aura pas échappé que les matériels et les techniques de combat ont évolués au cours des dernières décennies.

      Le temps que vous cherchiez à poser votre pouce sur le chien de votre 1858, vous aurez déjà pris deux balles dans le corps par un individu pas forcément plus rapide que vous mais qui aura choisi les bonnes options de matériel.

      Pourquoi venir lire ce blog si vous êtes persuadé d'avoir les bons outils et la bonne méthode.

      Je réitère mes écris: La PN c'est bien pour s'identifier à James West mais cela ne vaut pas un clou en défense personnelle....et il est faux de prétendre que cela coute moins cher...

      Quand aux arguments des législations, ils ne tiennent pas la route. Il y'aura toujours une trace de vos transactions et si vous passez par des filières hors la loi, toujours un truand qui vous balancera pour sauver sa peau en garde à vue...Sans oublier que vous ne pourrez jamais opérer un entrainement sérieux avec une arme illégale.

      La défense personnelle est une démarche personnelle suffisement sérieuse pour ne pas faire n'importe quoi et au risque de vous déplaire, chacun ne fait pas ce qu'il veut...il y'a des choses qui fonctionnent et d'autre non.

      Bon entrainement.

      Supprimer
    2. Bonjour, moi je ne suis pas du tout sur d'avoir les bons outils et la bonne méthode, alors vos conseils avisés me seront très précieux.
      Merci par avance.

      Supprimer
    3. De rien. Nous aurons certainement le loisir de développer davantage....

      Supprimer
  15. C'est dommage, il y a un méchant côté affectif soutenu par des raisons moyennement scientifiques pour valider "son calibre". Souvent sont avancés des arguments d'aisance, de confort et de performance, or le chaos ne sera en aucun cas sportif, esprit Coubertin toussa...
    Ma spécialité est le combat rapproché, ben en cas de chaos j'ai qu'à dire que le coup de pied direct c'est le top, et là vous allez vous foutre de moi.
    Je crois que c'est la définition même du chaos qui est à rappeler, même s'il peut prendre d'infinies variantes et formes. Donc un monde sans structure sociale, genre aller au stand suffit pour se faire lyncher; sans eau ni courant avec des gens qui cherchent du pognon/à bouffer/s'abriter et où les magasins d'armes seront depuis longtemps vidés ou bloqués. On peut gloser mais pour moi, le seul truc valable reste le groupe avec au minimum une pétoire faite pour la guerre.
    Les impératifs peuvent être la discrétion, la précision, l'allonge, disponibilité des muns, bref faudrait un cahier des charges pour avoir une idée précise de ce que l'on veut.
    Ne pas aussi surestimer ses capacités physiques: avec l'âge, la vue baisse et les résultats sur cible aussi.
    cc

    RépondreSupprimer
  16. bonjour a tous, je suis presque à la retraite mais encore bon pied bon œil pour le tir.
    dans ma carriere, j'ai pu observer à plusieurs reprises des situations de chaos , certes provisoires mais existants. c'est à dire des réfugiés qui partent avec des ballots, des villages qui brulent.
    dans ces cas là on fait gaffe a d'éventuels coups de feu quands on se deplace. et on observe. ceci dit, je n'avais pas remarqué une volonté des zombis de sortir les armes de manière voyante, beaucoups se planquaient.
    quoique je pense que pour la prochaine fois ce sera different.
    le 22LR c'est ma jeunesse, je suis bien conscient des limites de la munition, mais pour dégommer un lapin à l'affut ou l'approche, ça le fait parfaitement (sans lunette ni silencieux).j'ai pu également affuter mon modeste talent à la 4,5mm sur quelques grives, discret et efficace, le 9mm flobert à balle a tres courte distance sur des rats des champs. le genre de gibier qui resterait apres le massacre des animaux sauvages.
    quands à la defense, je pars du principe que tout est bon quands la nécessité EST la loi. il ne s'agit plus de combat à la loyale mais de dégommer le zombi sans se faire blesser au mieux.
    tout dépends des distances de tir mais cela se fait le plus souvent à tres courte distance.
    donc l'arme de poing a grande capacité de tir, prete à tirer sans manipulation particuliere dans un calibre commun (9mm luger, 45 ACP, 38 special et 357 magnum) pour l'Europe.
    les cartouches actuelles sont fiables, je n'ai eu que trois cartouches qui ont fait long feu au stand de tir dans toute ma carriere et c'était il y a longtemps. ce qui n'empeche pas de les conserver à l'ombre et au sec dans une boite hermétique.
    le 22lr en ultime recours reste envisageable, c'est mieux que rien!
    meme si en face le zombi est prêt à vous découper en mille morceaux pour plaire à son dieu ou vous inviter à son prochain repas à titre de ragout, meme affamé et prêt à des imprudences, il sait qu'une 22 dans la poitrine , c'est glorieux mais genant pour respirer et il lui sera difficile d'aller squatter aux urgences comme en temps de paix.
    quands au 44 à poudre noire, cela marchait quands meme tres bien depuis que papa colt avait mis le revolver au point. c'est lent à recharger, ce n'est pas discret, bruyant et visible mais la balle de plomb fait de gros dégâts. et puis c'est impressionnant quands vous l'avez en face de vous.
    certes, il restera au zombi à "tenter sa chance" dans un ok corral , le zombi peut etre fou de dieu mais pas idiot meme affamé.
    néanmoins je ne les recommande pas pour la defense personnelle, le 22 peut se conce voir à 100 m voire 200 avec une lunette correcte sans plus, mais pour blesser, diminuer l'assaillant sauf coups au but definitif et immediat.
    pour cela il faut un calibre consequent dans les 7.5mm, ne pas oublier que le 5.56mmX45 a été mis au point pour blesser l'ennemi et soi disant encombrer l'armée adverse de blessés, ce concept a sinon vécu du moins bien evolué dans les conflits asymétriques.
    la convention de geneve sur les projectiles frangibles ne sera plus qu'un lointain souvenir, donc pas de complexe à avoir si vous ne disposez que de balles expansives au cas ou le zombi se ferait pressant, surtout tres enervé ou sous l'effet des herbes de provence, voire eau de toilette à 45 degree (j'ai vu souvent le cas dans l'hemisphere sud).
    donc pour conclure le 22lr pour braco......chasser.
    et comme je le conçois moi meme calibre 12 et toute sa panoplie de munitions , plombs chevrotine balle, le 9mm, le 22lr et pour finir une arme à verrou minimum 7mm en calibre européen (7x64, 270, 280, 308) relativement faciles a trouver, pour combien de temps ? assez court.
    ne pas negliger les armes blanches si vous savez vous en servir, ça reste efficace, j'ai pu maintes fois le constater.

    RépondreSupprimer
  17. QUEL EFFET A OBTENIR ? (1)
    22 Lr, poudre noir, katana, coup de pied aux co....
    Plutôt que de comparer du matériel ou des techniques, il faut d'abord se poser une seule question : quel est l'effet à obtenir ?
    En d'autres termes, il faut réfléchir au mode de survie que l'on veut adopter et la réponse viendra d'elle même pour le matériel à détenir. Un survivaliste "ville" n'aura pas forcément besoins des mêmes instruments que celui se réfugiant dans sa BAD de campagne.
    Je suis bien conscient que les scénarios "d'extinction de la lumière" sont tellement nombreux que soit l'on est un peu désorienté, soit l'on veut couvrir tout le spectre des menaces possibles ce qui revient à ne plus savoir quoi faire tant le travail semble immense.
    De mon expérience de « rédacteur ops » en opex, je crois qu’il faut d’abord analyser les risques selon sa situation personnelle et puis faire des choix. Choix qui se révéleront juste ou faux lorsque le moment sera venu (pour Napoléon, la chance est un des facteurs de la guerre) mais qui nous auront permis d’avoir une préparation cohérente.
    Rien d’interdire de rédiger son propre « ordre d’opération » en suivant la chronologie suivante :
    1) Choisir un scénario d’extinction des lumières. Entre effondrement économique et Armageddon a vous de décider ce que vous envisagé. Vous pouvez y ajouter une option style attaque nucléaire, pandémie… Mais pas plus d’une ou deux car au-delà vous revenez à la problématique initiale. Donner à ce scénario retenu un cadre espace-temps qui vous permettra d’établir votre calendrier de préparation et vos priorités en fonction de votre budget, vos contraintes,... Personne ne sait quand cela va arriver mais se donner une date (toujours ré-évaluable) permet de se donner à la fois une marge de manœuvre et une contrainte individuelle avec objectifs datés a remplir.
    2) Faire ensuite une analyse complète de l’endroit ou vous habitez et ou vous voulez survivre (ce peut être deux lieux différents) en partant du général (votre région) au particulier (votre logement). Cette analyse, incluant les points positifs et les points négatifs, doit inclure la topographie (relief, végétation, eau,…), le climat, l’agriculture, l’industrie, les communications (route, vf,…), la population, les risques technologiques (site Seveso, bases militaires présentant un risque d’attaque nucléaire), les risques sociétaux (les quartiers nord de M par ex). N’oubliez pas d’y ajouter vos contraintes personnelles (une famille avec des enfants en bas-âge n’a pas les mêmes contraintes qu’un célibataire).
    3) Rédiger ensuite un paragraphe « ennemis » ou vous définirez vos « hostiles », « zombies » et autres menaces complémentaires (un site Seveso à 3 km par ex) en fonction des paragraphes 1) et 2). Définissez ces menaces avec un espace-temps selon le scénario retenus et votre position géographique par rapport à la menace.
    C’est a ce moment la que vous aurez une idée plus précise de l’armement nécessaire car la topographie et les distances de tir de votre lieu de résidence vont définir l’armement à privilégier. Un survivaliste urbain n’ayant pas les mêmes distances d’engagement que quelqu’un installé sur le plateau du Larzac.

    RépondreSupprimer
  18. QUEL EFFET A OBTENIR ? (2)

    4) Faite ensuite le point de vos « amis ». C'est-à-dire tout ce qui concoure à votre survie dans le temps que se soit la famille, les voisins, les réseaux, votre demeure, votre BAD, l’accès à l’eau, etc.

    5) Rédiger alors votre intention selon le cadre espace-temps définit au paragraphe 1, ce sera le fil rouge de votre préparation. Ajoutez-y les 3 à 4 actions majeures à entreprendre selon ce même cadre espace-temps et un « en mesure de » (si la situation tourne mal plus vite que prévus par ex).

    6) définissez ensuite par domaines les actions particulières a entreprendre en conservant toujours votre cadre espace-temps. Par domaines, j’entends : eau-nourriture, éclairage-énergie, hygiène-santé, habillement, connaissances, outillage, communication, défense, lien social, etc. tel que la plupart des survivalistes on l’habitude de les classer. A vous de définir les vôtres et de leurs donner un ordre de priorité en fonction de l’espace-temps définit, de votre situation et de votre budget. Cette définition des actions particulières doit, en quelques lignes, restez assez générale, le détail par domaines devant aller dans une annexe spécifique afin de ne pas surcharger et rendre illisible votre fil rouge.
    Vous pouvez ajouter un tableau récapitulatif avec des indicateurs de couleur dans chaque domaine afin d’avoir une vue précise de l’avancement de votre préparation. Rouge : 0 %. Orange : 25%. Jaune : 50%. Vert clair : 75%. Vert foncé : 100%.

    En conclusion, je sais bien que certains me répondront à juste titre que tous les ordres d’opération sont caducs dès les premiers coups de feu et je suis d’accord.

    Il me semble néanmoins important de consacrer quelques semaines à cette réflexion afin d’optimiser votre préparation en définissant comment vous voulez vous préparer sans suivre les idées du moment et les conseils souvent contradictoires des survivalistes.

    Vous aurez ainsi un canevas pour vous préparer qui sera VOTRE canevas. Vous aurez tout loisir de le faire évoluer en fonction des changements de contexte et surtout vous serez responsables de son succès ou de son échec.

    RépondreSupprimer
  19. En situation de survie le calibre 22LR me semble très utile....c'est une arme discrète pour la petite chasse peu de bruit...assez précise jusqu'à cent mètres.Au Canada j'ai récolté nombre de lièvre et de gélinotte avec succès!!(L'utilisation pour la chasse du petit gibier est légal au Canada)Pour la défense il est évident que le 22 manque de punch....mais un coup précis aux poumons et au coeur avec une balle expansive(Toujours légal au Canada) fera son lot de dommage.Pour moi en situation défensive le fusil de calibre 12 demeure le meilleur choix....il offre un choix de munition multiple.....produit un bruit qui fait réfléchir n'importe quel agresseur!!De plus avec de la chevrotine 00.....on peut mettre les 2 agresseurs hors jeu sur la même cartouche!!J'ai beaucoup d'arme mais mon choix ne devait qu'en contenir 2 ce serait le 22 et le 12!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour TheFallenBen, les expansives en 22LR c'est des HP (Hollow Pt) seulement ? ou bien tu les travaille :
      - croix en X,
      - agrandir le trou HP et coller une bille d'acier dedans qui explosera le plomb,
      - sectionner un petit clou acier tapissier et le planter dans le trou
      - mettre une amorce dans le trou
      comment fais-tu cousin ?
      Perso j'ai l'habitude d'augmenter la pression en me servant du trou pour alourdir la balle HP d'à peu près 20% en masse mais je n'est pas les outils de mesure pour connaître ce qu'une augmentation de la pression donne en changement de vitesse de la balle (et donc de l'énergie cinétique)
      Je constate sur cible métal que ça donne du punch avant 70 m surtout avec les cci Velocitor déjà à 40grains et 1430fps avant d'alourdir, il paraît qu'avec les légères rem Yellow Jacket de 33grains à 1505fps c'est encore mieux et moins cher.
      La cci Stinger serait trop chargée en poudre, abimerait les carabines, et de toute façon est inabordable en prix.
      Après 70m la balle 22LR même "travaillée" n'est plus frangible, ni même expansive (le champignon quand il existe me parait négligeable).

      2 hypothèses d'utilisation du 22lr en défense :
      1/ de 70 à 100m en silence avec des munitions standard 1070fps et un modérateur de son pour du tir de harcèlement camouflé avec canon de 30 à 47cm maxi. C'est trop dangereux car c'est proche de l'ennemi.

      2/ de 3 à 30m avec balles puissantes travaillées pour exploser et canon de 20 à 27cm maxi. Cela ne remplacera jamais le fusil scié de calibre 12 qui demeure le meilleur choix en défense....

      Supprimer
    2. J'utilise des Hollow point en vente libre dans les boutiques de plein air du Canada!!

      Supprimer
  20. Bonjour Pierre,
    Pour une fois, je suis complètement d'accord avec votre analyse sur la pertinence du calibre 22 pour un survivaliste (champagne!). Juste une remarque, j'ai déjà tiré un lapin avec du 308, résultat un petit trou parfaitement nette et pas de dégât sur la viande. Par contre, la mort n'a pas été instantanée même s'il est resté sur place. Je pense que le problème des calibres surpuissants intervient surtout lorsque le projectile rencontre une masse musculaire et/ou osseuse suffisante alors que ce pauvre lapin était vraiment trop "mou". Un chasseur pourra peut-être nous en dire plus.
    Quand au choix du calibre idéal, je constate que le débat n'est pas clos et qu'il est loin de l'être. Chacun fait son choix en fonction de ses possibilités techniques, financières, ses connaissances, son expérience, etc...Ne vaut-il pas mieux avoir une arme pas forcément idéale que rien du tout? En plus, si le chaos est amené à se prolonger, quelque soit notre stock de départ, il finira bien par se tarir et il faudra faire avec ce que l'on trouvera et à terme on en sera peut-être à essayer de s'étriper joyeusement avec des arcs et des flèches artisanaux, des lances, etc....bref, le top du high tech du moment.
    Il me semble facile de se gausser des armes à poudre noire qui rappelons le ont bien fait leur boulot pendant très longtemps. Evidemment, à l'époque tout le monde était à égalité et les chances de survie avec un 1858 face à une Kalash sont certainement très réduites mais il y a fort à parier que lorsque le stock de munitions pour Kalash sera épuisé, que le 1858 pétera encore! Donc, tant que je pourrais utiliser mes armes modernes de poing ou d'épaule, je le ferais et elles constitueront mon premier choix mais je ne m'interdis pas de garder en réserve quelques pétoires qui pourraient se révéler bien utiles.
    Amitiés survivalistes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. salut Xavier. enfin un commentaire net et précis,les gens ne sembles pas avoir conscience du stress en cas de confrontation quelconque !!! et du gaspillage insensé des munitions .quelqu’un de ma famille en situation de combat réel a put constater plusieurs fois que le personnel armée a l époque d armes automatiques,(mat 49) ou semi automatique (mac 50) se retrouvais quasi systématiquement en caleçon ,avec que leur bi-- et leurs poignards au bout d environs 10 a 15 minutes.alors que les gens armés de mas 36,voire pour certains de lebel conservaient encore une certaine puissance de feu suffisante pour maintenir les zombis de l époque ( les mêmes que demain) a distance ,et assez souvent en tableau de chasse .que l usage de la baïonnette n étais pas du tout obsolète etc !!! je tient a préciser que le groupe de combat (com -----) de l époque ne recevais pratiquement aucun ravitaillement (munitions,autres) pour ne pas être repérer par le gibierzombibabouchard !!!!!!le but étant de passer eux même pour les gens qu ils traquaient . donc : en cas de kk mieux vaut prévoir du matériel en réserve ,de la 22LR ,en passent par les poudres noires,pour finir avec des sabres de cavalerie et autres armes blanches ! bon courage ,et bonne preparation a tous .Z

      Supprimer
  21. Me concernant, l'utilité du 22 lr dans un avenir chaotique ne sera pas pour la chasse (on en aura pas l’occasion, et puis partir à la chasse en pleine guerre civile avec une 22 lr ne sera pas prudent) ni pour la défense rapprochée (là c'est évident).

    Non, pour moi, le 22 lr trouve sa pertinence en arme longue et pourvue d'un silencieux. Ce calibre, déjà peu bruyant, permet un tir indétectable parfait avec réducteur de son ; c'est SON atout.

    Un tir fantôme effectué à 50-150 m est SA fonction !

    RépondreSupprimer
  22. Effectivement, le 22 est mieux que rien, mais n'est pas pertinent dans un contexte dégradé. Ou alors, je tire sur des zombies à la 22, ils me repèrent, je retraite un peu jusqu'au moment où je retouve mes copains qui, eux, bossent au .308.
    On appelle ça une embuscade.
    Par contre, que feriez-vous si on vous tire dessus à la 22? Vous laissez tomber ou vous recherchez le tireur pour lui faire comprendre qu'il aurait mieux fait de prendre un truc plus gros?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien le bonjour,

      En étant bien sagement chez moi, en temps de paix, je dirais qu'a priori si j'ai la chance d'avoir été raté, je me planque... ensuite ça dépend si je suis armé, si je peux fuir ou non, si je suis seul, avec mes gosses, avec d'autres hommes, etc...

      Perso ça me fatigue un peu cette discussion sur la 22 ... On fait avec ce que l'on a, point. Pour moi moi c'est rien de plus que des "outils" de jardinage, en attendant mieux ( je pense tester un bricolage vu ici mixé a de la pn en attendant ).

      Bien cordialement, B.

      Supprimer
  23. Pour ma part, si ce n'est pas absolument indispensable je crois que je ne chercherais pas le tireur. En le cherchant on risque de tomber dans une embuscade et, ses copains, zombis ou autres survivalistes pourraient bien m'attendre avec du gros!
    En situation de survie, ou même dans d'autres circonstances, si vous voulez être sûr d'avoir une chance de survivre pas de risques inutiles!
    Si c'est un survivaliste, ou simplement un "survivant", il y aura peut-être moyen de faire comprendre que nous ne sommes pas des agresseurs mais, des personnes qui comme lui tentent de survivre. Le tireur pourra, peu-être grossir nos rangs!
    Si c'est des zombis éloignons-nous et, que c'est une certitude, on pourra toujours les attendre plus loin!

    Christian Mastio.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre reflexion tout à fait pertinente me penser à un truc: on ne voit jamais les survivalistes tenir des pans entiers de territoires. Toujours à se planquer en attendant un mieux. Pourtant je pense que pas mal de monde parmi nous saura se regrouper au point de devenir assez gros pour tenir le terrain. Certains sujets ne se discutent pas en public, néanmoins ce n'est pas pour autant qu'ils n'existent pas. Je reste persuadé que nous ne sommes pas seuls.
      cc

      Supprimer
  24. QUEL EFFET A OBTENIR ? (3)

    Et si nous arrêtions de mélanger la chasse et la défense pour commencer ?
    Un lapin ne riposte jamais et tirer un sanglier au canon de 20 mm laisse peut de viande à manger.
    A chaque problématique sa réponse.

    Pour le tir de défense, c'est le terrain qui commande car il donne la distance d'engagement dans les deux sens. Un point c'est tout car le terrain avant valorisation (postes de combat, pièges) est neutre pour les deux camps.
    Un survivaliste ayant décider de survivre dans les égouts aura plus besoin d'un cal12 que d'un fusil à lunette.
    Le même avec son cal12 sera fort dépourvus dans la campagne française ou le terrain offre généralement des possibilités d'engagement entre 100 et 300 mt. Il sera alors à la merci d'un tireur équipé d'une simple carabine en 222rem.
    Tout fantassin a appris que plus l'on peut engager l'ennemi loin, plus on conserve sa capacité de manœuvre (déplacement). Un hostile qui peut me fixer par son tir car son arme tire plus loin que la mienne a gagné car au minimum je ne plus bouger pendant que ces copains débordent pour venir terminer le travail.
    Et dans un mano à mano, il a encore l'avantage pour m'en loger une si je tente de bouger.

    Prendre le temps de réfléchir à "l'effet à obtenir", c'est prendre le temps de réfléchir à la survie que vous voulez adopter et en particulier du ou des lieux ou vous voulez survivre. Vous en déduirez naturellement les armes dont vous aurez besoin que ce soit pour la défense ou la chasse sachant que l'on ne peut pas couvrir tous les risques et que vous devrez faire des choix.

    RépondreSupprimer
  25. Je constate beaucoup de détracteur du calibre 22LR pourtant après une courte recherche j'ai retrouvé les deux calibres utilisé par de nombreuse armées à travers le monde...sois le calibre 22LR et le calibre 12.....alors comment se fait-il que les spécialiste du combat utilise ses 2 armes sur une base aussi régulière??Les aviateurs américains possède tous une Henry AR-7 comme arme de survie en cas d'écrasement derrière les lignes ennemie et le Benelli M-4 fait partie des armes d''assault de l'infanterie.....on parle beaucoup de power stopping.....mais au être humais gisant au sol avec une balle de 22 au corps demeure une priorité pour la force ennemie et un tireur embusquer même à cent mètres fera réfléchir ses agresseurs.....vaut-il vraiment la peine de poursuivre cet engagement ou trouver une proie plus facile???J'aimerais voir un tireur olympique qui ne tire que du 22LR contre un tireur occasionnel de 44 mag.....et je suis déjà certain du gagnant!!À mon avis engagez un ennemie à 200 mètres avec un calibre 22 avec un calibre 12 pour le combat rapproché à l'intérieur du cent mètre me paraît un compromis fort acceptable et dissuasif!!!

    RépondreSupprimer
  26. la 22 LR fait couler beaucoup d'encre (façon de dire!) et si l'on arrêtait de chercher la munition idéale ? si elle existait ça se saurait ! la 22 LR ne peut pas TOUT faire mais elle fait beaucoup ! le 12 est dévastateur mais lourd, son emport en cartouches limité à des petits déplacements ou défense de la "maison". Question de circonstances et de capacités physiques. Je peux dire qu'une 22 bien placée tue très bien son chacal à deux pattes. Qu'un révolver en 44 à poudre noire vaut mieux que rien, surtout si l'on en maîtrise bien la pratique. Ne comptons pas faire la guerre avec ces calibres puisque ce n'est pas le sujet. On parle seulement de rester vivant autant que possible dans des conditions infernales. Dans ce cas tout est bon! même les dents!
    Chibani

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. moi je dirais : tout est bon même le cochon !!!

      trés dissuassif pour certains ! surtout l'idée de servir de nourriture dans une fosse à cochon !! fosse qui est la force de dissuasion nucléaire du trés-trés pauvre !!

      j'aimerais bien savoir comment l'empire britannique a pu s'imposer aux Indes occidentales pendant 200 ans !!

      Supprimer
  27. Je crois que vous avez le mot de la fin Chibani. L'article de Pierre est très bon. Mais 22, 44 à poudre noire, 12 ou autre, si nous sommes en "situation" de survie, suite à la chute d'une météorite ou parce que les virus sont lâchés dans la nature parce qu'un laboratoire à perdu ses fioles, l'armement sera secondaire. Il servira tout au plus à éloigner quelques survivants affamés et quelques prédateurs ou opportunistes.
    Le sujet à entrainé une discutions intéressante. La 22 ou la poudre noire c'est mieux que rien.
    Il est fort à parier que si un chaos survenait pour raison politique par exemple, rapidement les Kalachnikov et autres M16 "tomberaient du ciel!

    Christian Mastio

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour a tous!
      Effectivement , je constate ici que nous sommes tous d'accord pour dire que le calibre 22lr, c'est mieux que rien , surtout bien manie. raison de plus pour insister sur un entrainement minimum, ce n'est pas quands le ragondin sera rare qu'il faudra s'y mettre pour ne pas le louper, je precise que le ragondin, c'est bon en temps normal .
      en temps anormal, quands on a faim, on mange de tout, j'en sais quelque chose.
      maintenant, pour les M16, je ne sais pas, mais pour les AK47, 74, 90, 01etc, il y a déjà du stock en France , rien que pour le grand soir de la zombitude .
      de toute façon , si le chaos devait etre politique (suivez mon regard), on ne s'en tirerait pas seul, meme armé jusqu'aux dents avec le barret 12,7mm bien graillé.
      je relis régulièrement le chapitre sur les milices, c'est la porte de sortie car les forces de l'ordre seraient vite débordées, pensez qu'il en faut 20 pour surveiller un zombi énervé .24h sur 24
      nous sommesencore pas mal qui ont reçu une formation combattante élèmentaire.
      meme si notre nombre se reduit inexorablement, mais les jeunes apprennent vite quands la nécessité se fait jour.
      s'abriter, reperer, fixer, contourner, investir, neutraliser : la base! et toutes les variantes qui vont avec.
      je sais bien qu'il n'est pas question de faire la guerre avec du 22, mais si je n'avais que ça je saurai comment faire avec.
      j'ai vu autrefois un tir au calibre 50 à poudre noire et platine à percussion, impressionnant de precision . quands à la cadence de tir, j'ai remarqué qu'un bon entrainement permettait de recharger vite quands on etudie la complexité du système par rapport au chambrage d'une cartouche métallique.
      il n'est pas envisageable de se coiffer d'une toque en raton laveur et rejouer Alamo. mais ça marche.
      simplement, il faudra se montrer dur et de nos jours ce n'est pas dans les mœurs.
      donc vive la 22lr et la poudre noire, mais quands je n'aurai plus que ça .

      Supprimer
    2. Le meilleur armement, c'est celui qui fait son boulot même quand son proprio est rincé. Maintenant faut voir ce qu'ils auront en face: s'ils ont rien, des cailloux suffiront. S'ils arrosent à la 12.7, j'ai peur que la .22 soit faiblarde.
      Je déplore l'aspect affectif sur les armes pour des gens qui ne semblent pas hoplophiles au sens pervers du terme (Ou alors, racontez moi ça en MP).
      C'est dommage, des spécialistes se compromettent dans des choix (bons ou non), alors qu'en cas de chaos, si j'ai un spécialiste sous la main, ben il quitte pas la cave et il bosse sa spé car je ne risque pas un tel talent sur le terrain avec le risque de le perdre. Donc si vous êtes spécialisé dans les armes, venez: je paye les lunettes de vue et les bougies.
      cc

      Supprimer
  28. je sais que c'est vraiment pénible mais tous devraient lire le discours de Hollande au musée de l'immigration,en bref sont assimilés a des terroristes: les anti -notre dame des landes, les survivalistes,les vendeurs de semences,les blog du net etc etc etc en fait tout ceux qui ne pensent pas comme la ligne du parti et ce discours dit prévoir des textes de répréssion .Il va sans doute devenir difficile voire impossible de s'exprimer,le carcan se resserre,il ne suffit que d'un prétexte pour nous obliger a passer dans la clandestinité

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui vous faites bien de le dire, petit pas par petit pas, la répression s installe, une injustice totale, on entre dans une ère très particulière, mais beaucoup ne s en rendent pas compte... une limitation drastique de la possession d armes ( entre autres potager et chauffage au boisetc etc) va bientot pointer son nez , c est fatal !! N attendons pas trop avant de s equiper, cette considération devrait entrer aujourd hui en ligne de compte pour se faire un calendrier, et commencer donc par acquerir les équipements qui seront interdits en premier ! Bonne continuation et merci pour le blog !

      Supprimer
    2. Bonjour à toi Janus, Mirador et à tous les autres!

      C'est beau le socialisme au pouvoir, Isn'it?
      Nous sommes déjà des parias puisque Français! Des apatrides clandestins! Il faut nous unir et pas seulement par blog interposé! Pourquoi ne rachèterions-nous pas un village abandonné pour y bâtir une tribu soudée?
      Je soumets cette idée!
      A bientôt!

      Supprimer
    3. bonne idée le village abandonné Cricrivdb,en ce qui me concerne j'ai déjà depuis des années prévu le coup (10 ans en arrière) et si il reste encore beaucoup à faire , l'essentiel y est ,il ne manquera peut être que des gens de bonne volonté le moment venu et après

      Supprimer
    4. Je n'ose même pas imaginer la joie du village abandonné! Je sais que quelques années en arrière, certains furent vendus pour le franc symbolique, avec pour contre-partie (ce qui me semble juste) le fait d'élir un maire et de leur redonner vie! Si de ton côté tu trouves ce miracle, je ferais partie des gens de bonne volonté!

      Supprimer
  29. je souhaite bien du plaisir aux "forces du désordre établi" qui viendront chercher les armes des particuliers. Les "pièges à con" fonctionnent très bien et méchamment ! Mon vieux père ayant vécu la guerre, l'occupation, la résistance, a toujours été de très bons conseils... Sans illusion, une grosse majorité se laissera tondre, mais les insoumis seront impitoyables. Tenez vous prêts à tout, sans état d'âme. Finalement, "Le chant des Partisans" est tout à fait d'actualité. ;-)
    Chibani

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en meme temps le jour ou l etat annonce qu ils vont venir saisir les armes declarées chez les gens rien ne t empeche de casser ta porte d entree et de signaler le vol de tes armes que tu ira cacher jusqu a ce que tu en ai besoin ...

      Supprimer
    2. Pareil pour l'or.
      S'ils réquisitionnent, je vais me faire "cambrioler"

      Popeye

      Supprimer
  30. Oui Chibani, le chant des Partisans, risque d'être d'actualité.
    Quand j'entends ce chant, j'ai des frissons!
    Pas des frissons de à causes des paroles, je ne sais pas pourquoi, mais des frissons.
    Quand au ramassage des "outils" des particulier, il serait à mon avis sage de ne pas se vanter de ce que l'on possède!
    Christian Mastio.

    RépondreSupprimer
  31. Un français parle aux français.
    Chers concitoyens,
    Quelque soit l'arme à feu, son inconvénient majeur demeurera éternellement : la munition ; sans laquelle elle est réduite - au mieux - à une arme de jet ou de frappe ou encore destinée pour l'estoque.
    L'arme à feu, au cours des siècles passés, nous a passablement ramollis ; depuis des millénaires, nos ancêtres ont survécu sans. Et l'arme « utlima ratio » demeurera toujours notre intelligence, couplée à notre capacité d'adaptation, toujours en lien avec notre détermination ; ce que beaucoup négligent abondamment encore aujourd'hui ; sans oublier (il va sans dire) la condition physique de bûcheron qui va avec cet E.D.C du néolithique.
    Sans nul doute l'arme à feu a un intérêt essentiel aujourd'hui et une efficacité redoutable... Mais tant qu'il y a des munitions, c'est-à-dire tant qu'il y a un monde dégénéré comme le nôtre, pour l'entretenir.
    A un certain niveau, qui n'est pas le plus haut, L'État « français », comme beaucoup d'autres – surtout en Occident – pensent détenir le pouvoir en détenant un arsenal d'armes à feu conséquent et surtout, en en privant scrupuleusement le peuple (sauf peut-être aux USA) et, a contrario, en le soumettant à la déclaration administrative ; laissons-le s'en convaincre avant que certains fonctionnaires ne réalisent les imprévus gagnés dans l'expérience de l'action.
    L'occidental lambda est surtout soumis parce qu'il est ramolli (à tous les niveaux) depuis sa plus tendre enfance. Si ramolli d'ailleurs, qu'en condition de stress réel, peu réussiraient à se sortir d'une situation vraiment embarrassante, même bien équipés, voire même bien entraînés (voir l'exemple des gendarmettes assassinées/achevées avec leurs propres armes de service) ; il faut en être persuadé : nous ne sommes plus une race de guerriers comme ce fut le cas jadis. Nous sommes - au mieux - devenus des fanfarons avec le nez rivé sur un écran, hantant les réseaux sociaux, sans aucune expérience de combat ni de survie (sauf les militaires de carrières et autres mercenaires qui ont été pris à partie [ce qui constitue en réalité une infime partie de la population occidentale chrétienne]).
    Le seul combat que nous menons aujourd'hui - pour la plupart d'entre-nous -, c'est d'avoir et de garder un compte bancaire qui puisse permettre de cracher quelques billets depuis un distributeur, surtout en fin de mois, et de continuer, dans des conditions d'indignité totale, à « consommer » benoîtement des cochonneries inutiles, comme hier, en espérant que tout ceci perdurera pour toujours ; ce "combat" est pour le moins navrant et parfaitement détestable ; comme vous le savez probablement déjà, ce théâtre pour olibrius finira bien mal, indépendamment de leurs convictions, quelques qu'elles soient, où l'absurdité est érigée en lieu de culte.
    Jadis, l'Aryen était un combattant qui pouvant.... Disons... Couper les têtes de ses ennemis, rien que pour sa propre collection personnelle et boire dans les crânes des plus prestigieux ; toute une époque dans laquelle beaucoup ne se verraient pas traîner trop longtemps, sans un sachet de pop-corn.

    RépondreSupprimer
  32. (suite com précédent) Aujourd'hui, non, nous sommes réduits à appuyer sur un truc (une touche d'ordinateur ou d'un mobile, d'une machine à laver, voire d'une détente) : pas à combattre ni à survivre, encore moins à souffrir ; toutefois l'on peut admettre que la plus grande souffrance de l'occidental moyen et contemporain serait la frustration... Ni plus ni moins. C'est triste. Mais c'est ainsi. J'en suis profondément désolé. Mais il faut se faire une raison puis agir en conséquence ; facile à écrire, difficile à réaliser. Certes ; "même ignorés, les faits restent des faits" - Aldous Huxley.
    Sans vouloir contrarier quiconque, lorsqu'il n'y aura plus de cartouches en ce monde, quelque soit le calibre (rien que ce stade-là, franchi, sera à lui seul un signe de déchéance totale), le film « Valhalla rising » donnera une idée assez réaliste de la situation « post-munitions » à laquelle nous seront alors confrontés ; surtout nos enfants et les leurs, après...
    Mais revenons un peu en amont de ce petit commentaire...
    Sachez (soyez en quasi sûrs, même) que notre ami « l'État français » prendra les devants pour saisir (comme l'or d'ailleurs), avant même que la plupart d'entre-nous ne s'y attende, toutes les armes déclarées à leurs heureux propriétaires, toujours scrupuleux de respecter les lois en vigueur, en prévention, avant même que les « lumières n'aient commencé à s'éteindre » ; le français moyen a t-il seulement idée de ce que serait un passage en loi martiale (d'un point de vue du droit constitutionnel, le « président » Hollande est le chef de toutes les armées « françaises » [dure réalité que celle-ci])?
    Comme le dit depuis assez longtemps la célèbre fable : « rien ne sert de courir, il faut partir à point ». L'auteur rend ici une efficacité d'ordre intemporelle que les plus sages sauront mettre en pratique ; tirer vite et loin, c'est bien. Durer dans la distance, c'est mieux. Autrement dit, c'est bien d'avoir raison, mais il ne faut pas avoir raison trop tôt.
    Bien entendu, je ne voudrais pas ici donner de leçons de morale à quiconque, loin s'en faut, mais seulement quelques conseils de bon sens. Et puisque nous sommes dans les citations, celle-ci me semble également appropriée, surtout à notre époque du « tout GPS pour gogo assisté qui fait pitié » : « qui a vécu caché, à bien vécu » - René Descartes.
    Aussi j'ai l'immense regret de vous annoncer, que pour le moment, l'ennemi du peuple gaulois le plus impitoyable pour l'instant, c'est l'État « français » lui-même (et ce, quelque soit le bulletin de vote mis dans l'urne).
    C'est hélas son incommensurable cynisme et sa forfanterie débridés qui vont nous mener jusqu'au chaos/potence/bûcher ; il a tout fait pour cela depuis des décennies (par exemple, pour les indécis cernés depuis toujours par la futilité la plus crasse et/ou les plus jeunes, la dernière guerre mondiale ne s'est pas terminée en 1945 ; elle a toujours lieu !). Une étincelle suffit désormais à embraser le tout (économiquement et ethniquement parlant) pour que l'Occident ne s'effondre une fois encore, comme il en a toujours été convenu par une caste dont le nom est imprononçable sans provoquer des cris de paon de sa part.

    RépondreSupprimer
  33. (suite et fin com précédent) Comme corolaire politiquement correct, en guise de simple mise-en-bouche, juste d'un point de vue économique, donc énergétique, in fine survivaliste, l'on pourra se documenter auprès de Jean-Marc Jancovici, en visionnant quelques-unes de ses dernières conférences ; ceux qui croient, par exemple, à une reprise, dite « économique », peuvent déjà tirer (peu importe le calibre) un trait là-dessus ; ceci n'annonce pas du tout des lendemains qui chantent en considération de tout l'éventail des niveaux et des paliers qu'il faut envisager et atteindre au plus vite, dans leur ensemble, pour effectuer une transition énergétique viable.
    Les parlementaires sont déjà au courant et ils semblent ou ils feignent (de) s'en tamponner cordialement ; les « lumières étant encore allumées », les cocottes-minutes nucléaires fonctionnant toujours, pourquoi donc s'en préoccuper ?
    Non sans déception, il faut se convaincre que les gaulois de salons que nous sommes devenus, sont au degré zéro de « rien-du-tout » au niveau de la survie et du combat ; rien que de se déplacer et de mettre un bulletin dans une boîte en Plexiglass confirme la mise en soins palliatifs de la population.
    Quoiqu'il en soit, j'ai une bonne nouvelle : le tomahawk donne de très bons résultats dans plusieurs registres. L'on ne soupçonne pas – non plus – à quel point une arme blanche (en plus d'être létale, silencieuse, sans l'exigence de munition, et quelque peu dissuasive) dispose d'un pouvoir d'arrêt souvent bien supérieur aux armes à feu citées ici (surtout si l'on considère un rayon d'action limité) ; la défense du domicile (une lance à sanglier au manche court peut faire des « merveilles ») et le milieu urbain doivent pouvoir entrer dans cette limite ou catégorie ; le seul inconvénient (vous l'aurez compris) pour les ramollis que nous sommes, c'est l'entraînement et la détermination ; pour couronner le tout, n'oublions pas que l'entraînement n'est jamais équivalent à l'action dans laquelle nous tombons, volontairement ou non (syndrome du « prédateur de salon » qui gobe l'entraînement comme une assurance-vie).
    Nous avons tous peur du contact, mais il viendra jusqu'à nous, quoi qu'on en pense. Il est même déjà là en train de nous flairer, prêt à nous saisir à la gorge, sans la moindre dose de remords ni de culpabilité.
    L'arme à feu est donc en parfaite adéquation avec ce monde moderne dégénéré, car nous sommes des individus de « distance », hors du contact des hommes - et de la nature -. Cette arme convient très bien à cet fin de cycle civilisationnel, mais tant que l'édifice qui l'accueil et qui l'entretient, tient.
    Par exemple, ceux qui chassent avec une arme à feu n'ont pas un réel besoin fondamental de chasser (sauf dans les cas rares de survies à court terme) puisqu'ils savent, consciemment ou non, qu'ils peuvent se réapprovisionner et puiser dans ce monde moderne ce qu'il convient pour entretenir cette arme-là, et à moindre effort en comparaison de ce que cela pouvait être il y a à peine cinquante ans.
    Mais lorsque « les lumières s'éteindront » pour de bon, un autre monde commencera ; les cris, les hurlements, n'y changeront rien.
    Ce sera alors une autre paire de manche... De tomahawk."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu parle beaucoup de la France mais je crois que tout ça s'applique au monde occidental tant du côté Européen que Nord Américain un jour les lumières vont effectivement s'éteindre au début de façon séquentielle....pour les mieux nantis ce sera en dernier et il n'est pas vain de se préparé.......mais la sélection naturelle fera son chemin préparé ou pas....Loi Martial...guerre...famine...désolation....il nous faudra tout réapprendre car la vie continuera de se répandre par un autre chemin avec ou sans nous.....L'humain ramolli comme tu dit n'est qu'une apparence et ce sera dans ses temps de noirceur ou les leader de demain émergeront....avec une population réduite mais prête pour un nouveau départ.Je crois toujours aux armes à feu.....mais je m'entraîne aussi aux armes blanche....J'ai un Tomahawk....des couteaux aussi...mais il oblige à un combat rapproché ou les risques deviennent beaucoup plus élevé.....Je pratique aussi le tir à l'arc traditionnel....pour l'instant avec des résultats mitigé....mais je travaille fort!!!Mais personnellement j'estime mes chances de survie à 10% parce qu'il y aura trop d'impondérables et d'environnement hostile à gérer....le temps passer à me préparer me permet de souhaiter ne pas mourir en mouton mais plutôt en guerrier......mais une simple bombe à neutron réglera le problème....avant même d'avoir dit oups!!!!

      Supprimer
  34. "je ne sais quelles seront les armes employées pour la troisième guerre mondiale ,mais si il y en a une quatrième , ce sera les cailloux et les batons" EINSTEIN

    RépondreSupprimer
  35. De toute manière, le 22 lr, vous auriez tout intérêt à l'apprécier, car il y a de grandes chances pour que ce soit le seul calibre auquel le peuple ait accès dans les années à venir.

    Je m'explique :

    La dictature du national-socialiste républicain se met peu à peu en place. Les attentats de ce début d'année 2015 servent de prétexte pour adopter des lois strictes sur les libertés individuelles. La République met surtout la main sur le seul espace de liberté qui subsiste encore : internet. Et les identitaires/patriotes sont autant visés que les djihadistes.

    Valls, digne héritier de Robespierre et Mussolini, a prévenu implicitement : même si le peuple vote massivement pour le FN et que ce dernier accède au pouvoir, un coup d'état aura lieu, ou les élections seront simplement annulées. Tous les prétextes seront bons, y compris brandir la menace du nucléaire dans les mains de Marine...

    Peu importe la vérité, si un mensonge est suffisamment répété, il finit par devenir une réalité ; Valls l'a bien compris et il ne lâchera pas le harcèlement verbale sur le FN.

    Bref, les restrictions libertaires vont aussi toucher les armes. Si le 12 est encore accessible en C, c'est grâce à la puissance du lobby de la chasse. Mais les chasseurs sont une espèce en voie de disparition. Leur poids ne pèsera bientôt plus grand chose.

    Et quand bien même, un semi-auto et un pompe sont de toute manière trop dangereux pour une République qui sent le peuple lui échapper... Et je mise sur un changement de catégorie de ces systèmes, les passant ainsi en B.

    Une arme en B sera également plus dure à acquérir, les préfets auront l'ordre (ça a déjà commencé) de resserrer les boulons sur les casiers, etc.

    Re-bref, en C, d'ici quelques années, il ne restera plus que la carabine 22 lr pour se faire plaisir. Hormis les vieux juxtaposés et superposés des chasseurs.

    Un peuple qui se détourne de la République aura forcément moins accès aux armes, je pense que c'est inéluctable.

    Pour finir, jetez un œil sur cette carte représentant la France en 2029 :

    http://livreducitoyen-soldatoccident.blogspot.fr/2015/04/la-france-aux-alentours-de-2029.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien le bonjour,

      J'ai suivi votre lien vers votre site, Rhonan Dirz, et comme j'ai entre-aperçu un sujet sur la drépanocytose ce matin, j'ai tiqué a la 5 ième ligne sur ce mot...
      J'ai jeté un oeil sur wikipédia ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Dr%C3%A9panocytose#France , en lisant aussi ce qu'il y avait avant ) ... je dirais juste "gulp"... c'est assez parlant comme indication sur la "mixité sociale"...

      Cordialement, B

      Supprimer
    2. salut Rhonan .non le peuple n a déjà pas accès a la 22 LR et ce par la faute de lui même .en effet l immense majorité de nos cons-citoyens est composé de braves gens qui ne demandes qu a vivre peinard et le plus tranquillement possible ,donc complètement déconnecté de la réalité et auto désarmés par eux même ne pouvant ou ne voulant pas passer un permis de chasse,obtenir une licence ,etc !!!! question de coût pour les uns ,et question de mythe sécuritaire pour les autres (une arme en ma possession DANGER ) quid de celles possédés par les autres !!!!!! donc de parfait moutons fin prêt pour l abattoir hélas. de plus le (les) gouvernements successif encourages c est état psychologique ( y a qu a voir la loi sur la légitime défense ,qui ne légitime en fait que les voyous ,psychopathes,tarés en tout genre,etc !! ) bref braves gens faite vous pillés ,violés,assassinés en ensuite portés plainte ,pour certains du fond de leurs cercueils a l antenne de police judicieusement installé au milieu du cimetière (petite note d humour noir ) la seule note rassurante est que les gouvernants sont eux même dans c et état d esprit,et ce croient invulnérables , protégé par la soit disant justice et quelques gardes du corps eux aussi aurons un réveil pénible en s apercevant un peut tard que ce n est pas les braves gens qu ils ont brimés ,pour ne pas dire plus qui sont entrain de les égorgés mais leur ex amis légitimés ( grands amateurs de kalach ,et couteaux a désosser ) lorsque leurs gardes aurons déguerpis pour protéger leurs familles (il doit pas y en avoir des masses de volontaires pour mourir pour hollande ,sarko,et toute la clique de députes ,sénateurs juges ,et autres) ce jour la il ce rappellerons mais trop tard qu ils ont désarmés leurs voisins ,et tout ce qui pouvais éventuellement leur venir en aide!!!! (quoi que venir en aide a ceux qui te pourrisses la vie du 1 ier janvier au 31 décembre faut pas être rancunier (perso ils peuvent crever ) sue ce a plus et portés vous bien !

      Supprimer
    3. Bonjour,

      fdesouche a publié récemment une carte sur la drépanocytose, et c'est assez frappant, en effet.

      @Anonyme de 12:31

      Je suis assez d'accord sur le fait que nombre de citoyens (encore trop) sont des moutons. Mais, à leur décharge, je dois rappeler ceci :

      - L'action psychologique du gouvernement est terrible : Sa propagande insidieuse tentant à accréditer dans la population certaines idées. Il en fait grand usage, c’est devenu une arme incontournable tout aussi efficace que les fusils.

      Comme je l'ai écrit plus haut, une idée, même parfaitement fausse et sans apport de preuves, peut devenir une réalité si elle est suffisamment répétée.

      C'est une arme utilisée par les gouvernements et armées depuis des lustres. Et il y a toujours des gens pour gober...

      - Deuxième chose. Même quand un citoyen se rend compte de la catastrophe à venir, il trouve cette idée de chaos/guerre civile tellement horrible qu'il préfère ne pas savoir, ou faire semblant d'ignorer. J'ai moi-même pu m'en rendre compte auprès de certains de mes interlocuteurs, des femmes surtout.

      Ma compagne, par exemple. Dieu sait si elle est au courant à force que je lui parle du déclin de l'Occident. Mais elle ne veut pas y penser, préfère faire comme si tout allait bien, tellement l'avenir que je lui décris est terrible...

      Je ne peux pas lui en vouloir. Ce qui ne l’empêche pas, cependant, d'avoir sa carabine 22 lr, ses stocks, son équipement, etc.

      Et il s'agit de ma compagne ; on peut difficilement faire plus informé, sans vouloir me vanter : le chaos à venir est mon sujet de préoccupation principal.

      Alors imaginez les familles dont aucun membre n'a pris conscience qu'un conflit était inévitable à court terme ? (+/- 10 ans.)

      Bref. Pour revenir au sujet, car je m’éloigne, achetez votre carabine 22 lr, et surtout prévoyez un silencieux. Cette arme est terrible si on sait l’utiliser à son avantage : maximiser sa discrétion (on ne sait pas d’où vient le tir). En sus du silencieux, indispensable (le tireur doit aussi être camouflé), prévoyez une lunette du type 6-24x44, moyen de gamme mini (évitez tout ce qui est premier prix), et pas trop lourde (500 gr max).

      Le principe est de pouvoir se mettre en mouvement avec votre carabine sans avoir l’impression de porter un veau.

      Aucun pouvoir d’arrêt, certes, le 22 lr, mais une balle pile sur le bouton ON/OFF et c’est dans la boite !

      Supprimer
    4. Salut Rhonan, Ta lunette x24 c'est pour repérer et x6 pour tirer sur un détonateur de bombe ?
      Quel marque et quel prix stp ?

      Supprimer
    5. c'est vrai pas de moyen de game en lunette , voir siegfried vector 3/12 50 en tube de 34 de diamètre a 400 euros copie intégrale de la schmidt and bender haut de game a 2500 euros avec réticule sur premier plan focal et pas graduée en Moa mais mildot,

      Supprimer
    6. Pour tuer de la vermine avec une 22lr, qu'elle soit quadrupède ou bipède, j'ai opté pour cette lunette :

      Lunette Hawke Varmint SF 6-24x44. 269 €

      Très bien noté tant aux US qu'ici ; une des meilleures lunettes de ce type rapport qualité/prix ; excellente luminosité par comparaison, etc.

      520 g.

      Bref, parfaite pour du tir nuisibles/plinking à la 22lr.

      Oubliez pas qu'en situation de survie, votre carabine 22lr doit être légère et réduite à sa plus simple expression. On doit pouvoir marcher et courir avec. Exit le mode stand de tir assis.

      Donc, une lunette légère, pas de bipied, crosse compact légère, aucun gadget à la con pour faire joli.

      Que le strict minimum : crosse/canon/silencieux/lunette adaptée à la distance de tir.

      Point barre.

      Supprimer
    7. re salut Rhonan. bonne réponse de ta part au sujet des gens,et des armes .exemple : un ami a hérité de son beau père dcd ,une petite carabine 22 LR a verrou ,+ quelque boites de cartouches , mais un seul chargeur de 9 coups .quelque temps après je lui signale un chargeur en vente sur un site de vente en ligne. réponse de sa part (pourquoi faire,il n y a pas de zombies ,dans les parages !! ) et je tient a préciser , qu il exècre les zombie d outre grande bleu ,et q u il étais dans les paras .bref il se croit a l abris lui et sa famille parce que a + de 50 km de la première djelabouche .comme quoi la lobotomisation fait des dégâts !! et ce de manière de plus en plus fort (une sorte de dénis incompréhensible dans sont cas ??? ) en plus c est la seule arme dont il dispose !!,c est désespérant . Anonyme ,12 h 31

      Supprimer
  36. Armscor 1400t 22 lr canon fileté 9 coups répétition précision équivalente a de la cz 455 mais avec n'importe qu'elle mun (et ça c'est important 7 8 9 10 de la c 50 tenus a 50 mètres) canon fileté ,très moche ,préte a la pose d'une lunette et surtout surtout 195 euros !!!!! pour du tout acier costaud canon semi lourd et crosse bois.La différence de prix avec les cz ne se justifie pas la précision cz ne tenant qu' la mun adaptée ,le demi centimètre d'écart gagné ne vaux pas 300 euros de plus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, armscor 1400tm = daube dsl, si vous avez eu une bonne canonnerie c est que vous avez eu de la chance, les forets utilisés pour faire ces canons sont utilisés jusqu à usure, ce qui fait que certains canon forés en fin de vie du dit foret tirent la balle à 15 cm d ecart ou plus a 50 m, la hausse est une hausse crémaillère "crocodile" sans mesure écrite, qui est "forcée" dans le canon, donc elle peut bouger, le bloc du percuteur et du levier peut se dévisser à force de tirer et recharger trop vite, pas de sav pas de pieces de rechange, ce sont des armes phillipines assemblées par des enfants, c est du même niveau voire pire parfois que norenco....
      Pour les cz, vous avez la garantie que les foret sont changés et que la canonnerie est toujours de qualité, les hausses sont graduées, la qualité des bois est meilleure, le prix de 400/450 eu est tout à fait justifié voire même très bon marché....
      Bien à vous

      Supprimer
    2. effectivement la hausse est nulle et a virer ,j'avais oublié que je ne conçois le 22 lr qu'avec utilisation de lunette et silencieux,tiré plus de 2500 cartouches sans problème,alors j'ai eu de la chance,je ne suis pas une brute avec le matériel,et n'ai pas encore eu les déboires que vous décrivez ,je dois ajouter pour être objectif que le bois est très moche les finitions brutes mais que ceux que je connais qui l'utilisent au stand a 50 mètres cet engin dans les mêmes conditions que moi en sont plutot contents.Les Cz sont effectivement du bon matos tout comme les T bolt browning ou sako voire Anshutz (pour les tireurs pressés sur les culasses) mais tout le monde n'a pas les moyens de se les offrir.Il existe aussi sur le net un ban d'essai de cette 1400 armscor qui n'est plus fabriquée qu'aux phillipines mais aussi aux Us,intéressant à voir

      Supprimer
  37. J'ai pondu un article qui met en évidence la dualité des deux principaux calibres utilisés par le citoyen lambda, à savoir les 12 et 22lr :

    http://livreducitoyen-soldatoccident.blogspot.fr/2015/04/la-carabine-22lr-larme-prioritaire-du.html

    Dualité, bien sur, de par leur accessibilité en catégorie C, et non du fait de leur utilisation opposée.

    Bonne lecture.

    RépondreSupprimer
  38. Bonjour,

    Que pensez vous du cal .22mag ? Ca a deux fois la pêche du 22lr, la mun est bien plus chère, mais reste contenue par rapport au 222rem (2x moins chère), elle est plus léthale qu'une 17hmr sous les 130m, elle me semble parfaite pour la petite chasse, voire la répulsion d'individu pulsionnel ! L'inconvénient est qu'il n'y a pas de cartouche subsonique, donc on oublie le mode silencieux, mais perso, je pense qu'à 100m, on est quand même encore voyant (j'ai pas de combi commando embusqué adaptée à ma situation bourgeoise), et il me semble que le sifflement et le fichage de la balle donnera toujours la direction à regarder pour les copains de la cible choisie, donc à part pour tuer tranquillement ses voisins de palier (bonjour l'esprit...), je ne vois pas l'intérêt. Beaucoup de youtubeurs américains considèrent le 22mag comme une bonne solution survivaliste, qu'en pense le survivaliste français ? Merci.

    RépondreSupprimer
  39. le 17 hmr fait tomber du sanglier entre 40 et 80mètres (si point vital atteint)le 22magnum ne se trouve pas partout le 222 oui et il est plus précis que le 223 (tir jusqu'a 300 m sans problème) et surtout pas de quota(pour l'instant) trouvable partout c'est son avantage sur le 22 magnum .le prix n'a pas une importance énorme on s'entraine a la 22 et si c'est nécessaire pour de "vrai" on finalise a la 222 à peine moins puissant que le 223 otan,rien à voir avec du 22 magnum ,cela ne se compare pas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. effectivement, l'énergie en sortie de bouche varie d'un rapport 7 entre les deux calibres ! 14 donc avec une 22lr, pas de comparaison tu as raison. mais à 35€ les 20 cartouches, je crois que je vais rester sur mon choix pour rentrer dans l'univers du tir, polyvalence est l'ami d'économie, d'autant plus que trouver des sites permettant de s'exercer à 300m relève du tourisme, ou bien il faut être Ariégeois !

      Supprimer
  40. mon oncle a été abattu par un individu armé d'une 22 la balle est rentré légèrement sur le coté et c'est loger dans le poumon il est mort 5MN plus tard ENV alors de la a dire q'une 22 n'est pas mortel bravo !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour Daffy qui ici a dit que le 22 n'était pas mortel ? un plomb de carabine a air comprimé dans l'oeil l'est tout autant;il ne faut pas jouer sur les mots et prendre des cas particuliers pour une généralité (grand sport national) alors que ce sont précisément ceux qui confirment la règle alors que ce soit clair une 22 est moins mortelle qu'une 410 slug qui est moins mortelle qu'une 308 qui est moins mortelle qu'une 12,7 et encore moins qu'une charge atomique ou plutot la malchance d'y rester si on est touché est plus grande dans l'ordre de ces calibres soutenir le contraire relève du non sens

      Supprimer
    2. Bonjour Je possède une repro Pietta 1851 navy calibre .44 poudre noire converti en .45 cal colt long balle régulière.Je plains celui qui recevra le boulet

      Supprimer
  41. Salut tout le monde, j'aimerais avoir vos avis sur le 7,65 32auto ? J'ai un vieux ruby et je pense que c'est une arme efficace en défense non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour ,c'est mieux que rien Ruby n'a jamais été considéré comme étant un modèle de fiabilité ,c'est vraiment du bas de gamme;l'efficacité d'une arme dépend du tireur avant tout,ou c'est dedans ou pas .C'est pour défendre quoi et contre qui ? et pour quel résultat ?si c'est pour mettre hors de combat immédiatement un malfaisant dans le cadre d'une disparition de l'état de droit: ,un calibre 12 gauge chevrotines 9 quel qu'il soit fera l'affaire,si vous pouvez échangez votre ferraille contre ce type d'arme ce sera plus sérieux et surtout 100% plus "efficace"

      Supprimer
    2. Bonsoir Janus, merci au passage pour tous tes partages qui apportent quelque chose à chaque fois. J'apprécie aussi ton esprit de Liberté. Ce serait un régal de te rencontrer.

      Pour Unknown du 15 avril 2O:22 je confirme pour le Ruby c'est plus cher en munitions que le 9mm au marché libre, mais moins efficace que le 9mm qui est lui même bien sûr beaucoup moins neutralisant que le 12G bon marché. D'autre part, le 32auto devient très difficile à trouver et donc encore moins discret à l'achat.
      Le Ruby est une arme bas de gamme, solide, outrageusement simple à démonter-remonter et qui en back-up camouflé dans la chaussure ou ailleurs complètera seulement en dernier recours l'incontournable lupara 12G en chevrotines ou slug explosif (waxSlug).
      Des juxta on peut en trouver partout à moins de 200 euros, 2 coups sérieux et sans problème, mais en sortie, même coupé très court c'est moins camouflable tant qu'il reste l'état de droit, c'est à dire la police collabo des gérants du bétail humain.
      Vu la difficulté grandissante pour le pauvre peuple à s'équiper en arme de poing je conseillerais de ne pas échanger le vieux Ruby. Puisque vous le possédez déjà gardez le et trouvez des chargeurs supplémentaires en les essayant avant de les payer car il y a eu une multitude de fournisseurs espagnols sans vraiment de coordination : tous les chargeurs ne sont pas interchangeables ! Bob

      Supprimer

Les commentaires anonymes sont autorisés.